CA du 3 février 2012

Le C.A. commence à 17 h 30, tous les administrateurs sont présents.
Secrétaires de séance : Martine et Bernard Anglaret.
1. Lecture et approbation du C.A. du 5 janvier 2012 : à l’unanimité.
2. Réunion MISEN :
Le Président de la SOBA, C. Barge nous fait un compte-rendu de la réunion du groupe
de travail de la Mission Inter Services de l’Eau et de la Nature organisée par la DDT le 5-12-2011.
  • Chacun des participants s’est présenté afin de préciser son domaine de compétences.
  • L’objectif de la MISEN est d’organiser des groupes de travail afin qu’il y ait plus de concertation, une meilleure entente pour effectuer un travail plus efficace sur des sujets commun traités aujourd’hui en groupes séparés.
  • Il a été demandé lors de cette première réunion d’élaborer un document pour la DDT qui explicite les problématiques de chacun.
Élaboration du document de travail à présenter.
Pour l’instant, cinq thèmes sont mis en évidence et concernent les projets divers sur le Bec d’Allier, l’entretien et la survie de notre réserve de Bulcy, la protection des sternes sur l’axe Loire/Allier, les liens avec le conseil général et sa politique ENS, et le devenir de notre tourbière du »pré de Fouage » à Arleuf.
Pour chaque thème, il a été convenu de noter sous forme d’un tableau synthétique les
objectifs, les acteurs actuels et les acteurs potentiels.
Par exemple : pour le Bec D’Allier, il s’agit d’empêcher les décharges de déchets, les
intrusions de 4X4…, de protéger et de gérer le milieu naturel (flore et avifaune) en étant associé aux différentes actions existantes ou en projet.
3. Présentation au public du site Internet Faune/Nièvre
Le maire de Marzy met à la disposition de la SOBA la salle du conseil municipal le mardi 21 février à 18 h. Nous avons discuté de la liste des invités.
L’objectif de cette présentation est de promouvoir le nouvel outil informatique de saisie des données naturalistes et d’en montrer l’intérêt pour notre département à tous les partenaires potentiels, politiques, associatif, et privés.
Éventuellement, nous pourrons faire une présentation au niveau des cantons si les
communes se montrent intéressées.
4. Assemblée générale : Elle est fixée au samedi 17 mars à 15h30. Le tiers sortant est composé de Yves Bolnot, Jean Guinard, Jean-Paul Jost, Bernard Anglaret.
Compte tenu des statuts de l’association, il y aura trois postes vacants à pourvoir éventuellement.
5. Réunion ornitho du vendredi 16 mars 20 h 30
Elle sera consacrée à un atelier d’utilisation du site Faune/Nièvre.
Les candidats devront s’inscrire le 21 février lors du vernissage. Un message en ce sens
sera édité sur le site « faune- nievre » et sur celui du « petit gravelot »
6. Rencontre avec Nature 18
Une sortie collective est organisée dimanche 5 février au Bec D’Allier. L’objectif est
une prise de contact avec les associations Nature 18 l’association de la confluence du Bec d’Allier en vue d’une collaboration future sur les projets qui touche le site et les relations entre les associations.
7. Réflexions sur l’avenir de notre association.
Suite à une demande du président, une réflexion est engagée sur l’avenir de la SOBA en terme de fonctionnement, d’implication à l’échelon départemental, sa représentativité au sein des structures partenaires, et son « image ».
Chacun s’exprime et il ressort :
  • qu’il est nécessaire d’assister à des réunions diverses. Malheureusement, elles sont de plus en plus nombreuses et souvent lointaines. Nous sommes sollicités, mais pas toujours vraiment écoutés (CG, cormorans). Comment résoudre le problème de l’augmentation des demandes de participation à ces réunions, induisant une professionnalisation et un savoir sans cesse en augmentation, mais pourtant nécessaire à l’efficacité de nos interventions ?
  • le grand public est de plus en plus « consommateur » et hésite à s’engager plus avant par une cotisation. Le succès et les retombées des matinées d’initiation en sont la preuve. D’autre possibilités d’animations sont évoquées, pour venir en relai et en soutien aux animateurs actuels. Le site « faune-nievre » est un excellent support pour cela.
  • Il faudrait essayer de faire entendre davantage nos positions en utilisant plus les médias, demander des rendez-vous avec des journalistes proposer des articles sur des thèmes grand public (recherche de soutien et d’adhésion) mais aussi sur des sujets plus polémiques et concrets. Parallèlement, il faut aussi essayer de se tourner directement vers les bons contacts, et de développer la fréquence et l’intensité de nos relations (politiques comme associa
    tifs). Les nouvelles problématiques des institutions (trames vertes et bleues, développement durable,…) et l’utilisation à cette fin du site « faune-nièvre » vont obligatoirement nous y engager. C’est une des façons d’assurer la pérennité
    et le financement éventuel de notre nouvel outil.
  • Dans le cadre de la réforme de la représentativité initiée par le « Grenelle de
    l’environnement », Annie Chapalain précise que la SOBA devra cette année réaliser un dossier de demande de reconnaissance de représentativité auprès du préfet afin de continuer à siéger dans les différentes commissions régionales et départementales. Des renseignements très (trop !) précis sont demandés sur l’association et les membres du CA. Compte tenu de notre engagement actuel, il ne devrait pas y avoir de problèmes de renouvellement. Il convient cependant de ne pas laisser la place à des structures plus actives sur le département, mais rarement plus représentatives des buts ciblés par notre association.
  • Différents scenarii et voies de recherche sont ainsi spontanément évoqués:
    1. le recours à une aide salariée. Le président et certains administrateurs souhaitent prendre contact avec les CA d’associations fonctionnant sur ce principe pour en mesurer les avantages et inconvénients ainsi que leur mode de
    fonctionnement (nature 18, LPO21).
    2. le changement de statut de l’association : nous sous-employons notre
    appartenance au réseau FNE. Dans le même temps, nous relayons la majeure
    partie des actions de la LPO nationale. Alain Favrot nous explique la façon de
    travailler de Nature 18 avec ces deux structures et la fédération des associations
    en région centre.

 

Le C.A. s’achève à 23h30
Advertisements