La biodiversité, cheval de bataille de la LPO 58

 « Devenez « biodivacteur » pour une heure, une saison ou plus » !
Vendredi soir, à l’issue de son assemblée générale, Christophe Barge adresse une demande passionnée à tous ceux qui pourraient avoir envie de rejoindre l’association qu’il préside, la LPO 58 (Ligue de protection des oiseaux). Chacun doit pouvoir y trouver son compte tant les activités y sont multiples et polymorphes.
Le président les a énoncées sous forme de bilan\projets qui s’inscrit dans une continuité pluri annuelle.

1 La participation à diverses commissions et réunions à l’échelon départemental, régional ou national.

2 La protection des habitats et des propriétés foncières en divers endroits de la Nièvre (Bulcy, Bona, Mortier, Arleuf et très localement Chamons Nord et Sud). L’aide à la gestion de réseau refuges à Champlemy ou à Marigny-sur-Yonne.

3 L’étude et l’observation des espèces protégées, parmi lesquelles : le grand cormoran, la grue cendrée, la cigogne blanche. Complétées d’enquêtes de rapaces diurnes ou nocturnes : chouette hulotte ou effraie. Un chapitre particulier a été consacré à l’hirondelle et justifié la présence d’Isabelle Lacorne, adjointe au maire de Fourchambault. Ville dans laquelle la démolition de bâtiments, refuges d’hirondelles, a été compensée par la construction de deux tours qui leur sont destinées. L’élue en a profité pour annoncer qu’elle « proposera à la commission environnement de classer le parc Magnard en zone LPO ».

La gestion d’une base de données (NB : faune-nievre.org) et le baguage font également partie des actions menées en faveur des espèces protégées.

4 La transmission des connaissances. L’association multiplie des sorties natures qui rencontrent un grand succès. Dix sorties pour 239 participants. Des réunions et des conférences sont également programmées, de nombreuses publications s’y ajoutent.

5 Coté prospective pour 2016 : Un projet de rapprochement avec la Ville de Nevers est envisagé afin de mener des actions en faveur de la biodiversité.

Louis-François Martin, le maire, a souligné « le travail mené de longue date et évoqué sa fierté d’accueillir la LPO 58 sur le territoire de sa commune. Vous effectuez un travail d’intérêt général et public qu’il convient de remercier et d’encourager ».

Daniel Gonzalez (correspondant local du journal) in le JDC – (http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/grand-nevers/2016/04/20/la-biodiversite-cheval-de-bataille-de-la-lpo-58_11878581.html)

Publicités