Les Chamons (encore) vandalisés !

Publié le Mis à jour le

Se rendant aux Chamons avec Jean-Louis pour faire quelques travaux d’entretien, Jérôme trouve la cabane vandalisée !

En plus des clôtures régulièrement sectionnées, de la destruction de signalisation et panneaux informatifs, des nombreux dépôts de végétaux pour « attirer » les sangliers ainsi que des collets pour piéger les marcassins, des dépots d’ordures et de déchets divers… (sans parler des précédents vols de matériels lors des camps de baguage), les terrains des Chamons sont bien trop souvent la cible de dégradation. TROP c’est TROP !

« La cabane a pris au moins 3 coup de fusil (chevrotine ?) : dans la porte d’entrée, dans le volet (avec le carreau cassé, le montant de la fenêtre abîmée et une partie du volet brisé), et enfin dans le nichoir à crécerelle (que j’avais installé avec Claude) situé sur le pignon de la cabane (NdlR : pas de victimes à déplorer ouf !). Par chance, les malfaiteurs n’ont pas réussis à s’infiltrer dans la cabane grâce aux solides barreaux de fenêtre et au gros cadenas de la porte. Le but était-il simplement le vol ou  un vandalisme vengeur ?
Bref, je suis allé déposer plainte à la gendarmerie de Fourchambault au nom de la LPO 58 le mardi 25 avril avec photos à l’appui.
J’en ai profité pour parler aux gendarmes du problème des véhicules motorisés qui s’introduisent sur les grèves de Loire par le passage ou notre panneau de signalisation a été vandalisé (j’ai pris en photo un quad sortant du passage). Mais ils m’ont dit que c’était du ressort de la mairie de Marzy et que c’est elle qui devait éventuellement les contacter… »

Publicités