Captages Grenelle : l’eau coule-t-elle de source ? (radio)

Publié le Mis à jour le

Captages Grenelle : l’eau coule-t-elle de source ?

Ouvrir son robinet et faire couler de l’eau, ça coule de source. Et pourtant derrière ce geste quotidien qui semble évident, il y a de multiples enjeux. Qui s’interroge dans nos pays de nantis ? D’où vient l’eau que nous buvons ? Quel a été son cheminement ? Comment sa potabilité est-elle obtenue ? Comment protéger cette ressource indispensable à la vie ?

Dans les dernières années du 20ème siècle, on a réalisé que la qualité des eaux, rivières et nappes souterraines se dégradait en raison des pollutions domestiques, industrielles et agricoles. C’est pourquoi en 2000, une directive européenne a imposé aux États membres de protéger leurs ressources en eau pour limiter les traitements de potabilisation et surtout œuvrer à la restauration de leur qualité au point de prélèvement grâce à des périmètres de protection mis en place autour des puits de captage.

Il a paru rapidement nécessaire d’agir sur l’ensemble du bassin d’alimentation du captage. Il s’en est suivi un certain nombre de mesures législatives dont les SDAGE, schéma Directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux. Enfin la loi Grenelle 1 a imposé la mise en œuvre de plans d’action pour protéger les captages les plus pollués en France dit captage grenelle. Sur les quelques 320 captages que compte la Nièvre, 8 sont classés grenelle.

Nous avons rencontré des acteurs du terrain qui prennent très à cœur de fournir à tous une eau potable qui reste accessible au niveau du prix.
・Thierry Guyot, président du SIAPA, Syndicat intercommunal d’alimentation en eau potable et en assainissement, de Prémery
・Blandine Delaporte, vice présidente du Conseil départemental en charge de l’environnement, du développement durable et du dialogue citoyen
・François Thomas, chef du service eau du Conseil départemental de la Nièvre,
・Lison Delsalle, animatrice agro environnement en charge des captages Grenelle autour de Clamecy
・Carolyne Goin, ingénieur du génie sanitaire, responsable de l’unité territoriale santé environnement 58.

Publicités