Conférence européenne Grue cendrée 03 – 07 décembre 2018 – Arjuzanx

Publié le Mis à jour le

Conférence européenne Grue cendrée 03 – 07 décembre 2018 – Arjuzanx

 

Quelques chiffres donnent une idée de l’ampleur de la rencontre : 42 présentations & 15 posters. Plus de 110 participants représentant 23 pays. La rencontre était organisée (de main de maitre) par le Parc d’Arjuzanx avec des financements européens, régionaux, départementaux, publics & privés, … y compris celui des inscrits.

Les présentations portaient sur les populations, bien sûr : les nicheurs sont en augmentation en Scandinavie, Allemagne, Grande Bretagne (réintroduction réussie), Rep. Tchèque ; par contre les populations stagnent en Estonie dans les Pays baltes … La faute à l’exploitation forestière de plus en plus intensive.

Des études surprenantes sont parfois menées : reconnaissance vocale des individus, accents régionaux, reconnaissance des femelles par la couleur des œufs, fidélité dans le couple, fidélité au nid, productivité et fidélité … Productivité et température moyenne pendant l’incubation en lien avec les dérangements & l’investissement des 2 parents.

Au programme des discussions aussi : harmonisation du baguage couleur, utilisation de plus en plus repandue des émetteurs GPS qui permettent un suivi de plus en plus fin de la migration, en particulier par la voie orientale où les observateurs sont moins nombreux.

G. Nowald a présenté le cas d’une jeune grue tuée par une éolienne implantée près de son nid lors de son onzième jour de vol.

Changements agricoles en Estrémadure espagnole. L’hivernage historique dans les paysages de « dehesa » est menacé par l’augmentation du cours des olives et des amandes qui entraine une modification du paysage !!!

Agriculture et hivernage : des solutions en Espagne, Allemagne, France… pour réduire l’impact des gros stationnements.

Une demi journée de communication était consacrée aux nombreuses autres espèces de grues du Monde. Certaines espèces en fort déclin semblent en voie d’être sauvées en Amérique du Nord ou en Extrême Orient mais d’autres sont en péril en Afrique (problèmes démographiques).

Une méga surprise aussi : les 3 petits nivernais étaient bien seuls pour représenter toute la France LPO !!!

Publicités