Pesticides : des victoires et des ronflements

Publié le

Pesticides : des victoires et des ronflements

 

Les associations du mouvement France Nature Environnement multiplient les victoires juridiques contre les pesticides dans les cours d’eau. Seulement, l’État semble autant dormir sur cette question cruciale de protection de l’environnement que sur la protection de la santé des riverains de champs traités. Il est temps de le réveiller.

Pesticides dans les cours d’eau : d’agréables victoires de hérissons !

Nous allons avoir besoin de vous pour aller plus loin contre les pesticides mais avouons-le, elles font du bien ces victoires de hérissons et de fédérations de pêche.

Souvenez-vous, en 2018, nous lancions l’alerte sur la santé des cours d’eau en France. Un nouvel arrêté ministériel introduisait un grand flou dans leur définition et a ainsi permis à de nombreux préfets de faire disparaître des cartes de nombreux cours et points d’eau. Pourquoi ? Pour les livrer aux pesticides.

Car tout point d’eau référencé comme tel sur les cartes doit être entouré d’une « zone de non traitement aux pesticides » : quelques mètres sur lesquels il est strictement interdit d’y épandre des pesticides au risque de polluer l’eau. Le point d’eau n’est plus référencé sur les cartes ? Allez-y, vous pouvez y mettre des pesticides ! Le préfet du Tarn-et-Garonne a ainsi fait disparaître des cartes 30 % des aires préalablement protégées, celui d’Indre-et-Loire a lui rayé 43 % de ces zones. Et les exemples se multiplient.

Branle-bas de combat au sein du mouvement France Nature Environnement. 92 % des cours d’eau surveillés en 2013 contenaient déjà des pesticides. Impossible pour nous de laisser cet arrêté de l’État empirer la situation. Les associations du mouvement déposent alors plus d’une quarantaine de recours.

lire la suite :  https://www.fne.asso.fr/actualites/pesticides-des-victoires-et-des-ronflements