Nichoirs Chouette effraie

SOS Chouette effraie

autocollant1final

Favoriser le retour de la Dame Blanche

La Chouette effraie ou Effraie des clochers, , magnifique oiseau encore commun il y a 40 ans est aujourd’hui menacée. En effet, notre enquête a révélé que la répartition de cette espèce dans la Nièvre s’est réduite de 75% en seulement 25 ans. Si les pratiques agricoles ont sans doute leur part de responsabilité, ainsi que les collisions routières, un autre phénomène est venu renforcer ce déclin : l’engrillagement des clochers et l’obstruction des accès aux divers greniers et granges qui constituent ses sites de nidification privilégiés.

L’Effraie des clochers est un auxiliaire précieux de l’agriculture : jugez-en plutôt : au cours d’une année, un couple d’effraie avec ses jeunes peut consommer jusqu’à 5000 rongeurs dont les dégâts sur les récoltes ne sont pas négligeables.

La LPO Nièvre (Ligue pour la protection des oiseaux, association loi 1901) essaie d’aider le retour de cette espèce en proposant aux communes la pose d’un nichoir dans le clocher de leur église ou dans un bâtiment communal approprié.

L’inquiétude des élus est légitime quant à l’installation éventuelle de pigeons qui occasionnent des dégradations sur ou dans les monuments mais qu’ils soient rassurés : ce problème est résolu grâce à une chicane placée à l’entrée du nichoir qui empêche les volatiles indésirables de s’installer.

La LPO Nièvre s’engage à fournir et poser le nichoir gratuitement mais il va de soi qu’une petite contribution serait appréciée.

Plusieurs municipalités se sont déjà engagées dans cette démarche éco-citoyenne qui favorise la biodiversité. Ainsi des communes de la Nièvre comme Billy-Chevannes, Chaulgnes, Glux-en- Glenne, La Marche, ont franchi le pas et d’autres comme Urzy, Nevers, Druy-Parigny ( ?), Arbourse, Parigny-lès-Vaux, Rouy ont fait savoir que ce projet les intéressait.

Dans un premiers temps, nous privilégions les communes du département de la Nièvre qui ne sont pas trop éloignées de Nevers (coût de déplacement et empreinte carbone) ainsi que des communes où des adhérents prennent en charge le suivi du nichoir.

Quant aux particuliers qui souhaiteraient participer à cette action, qu’ils n’hésitent pas à se faire connaître auprès de la LPO Nièvre (nievre@lpo.fr ou au  07 82 60 81 83, par courrier : LPO Nièvre  –  18, place de l’Église  –  58180  MARZY)

 

 

 

Publicités