Aider les oiseaux en hiver

 

L’hiver est la saison la plus meurtrière pour les oiseaux qui résistent moins bien au froid en raison du manque de nourriture et de boisson. Vous pouvez venir en aide à nos amis ailés des jardins, en leur installant des mangeoires et des abreuvoirs.

 

 

Pourquoi nourrir les oiseaux en hiver ?

Pour les oiseaux présents sur notre territoire, l’hiver est la saison la plus difficile même s’ils craignent moins le froid que le manque de nourriture. La nourriture leur est indispensable pour affronter les basses températures or, c’est souvent à cette époque que les aliments sont les plus rares.

Les sols durs et gelés les empêchent d’attraper leur nourriture habituelle, et les graines se font rares.

L’énergie dépensée est considérable, et n’est pas toujours compensée par leurs maigres repas.

Nous pouvons donc les aider en leur fournissant une nourriture d’appoint. Mais attention, une aide maladroite peut causer du tort aux oiseaux, il y a des règles à respecter.

Quand commencer ?

Vous pouvez commencer le nourrissage aux premières gelées et l’étendre jusqu’au mois de mars lorsque l’hiver se prolonge.

Il faut ensuite réduire progressivement les rations données quant le temps est plus clément, mais ne l’interrompez pas jusqu’à l’arrivée des beaux jours afin d’éviter de les perturber pas ce changement, alors qu’ils se sont habitués à un point d’alimentation fixe !

Arrêter le nourrissage dès lors que les oiseaux deviennent territoriaux pour éviter les conflits.

Quelle nourriture leur donner ?

La nourriture adaptée à leur régime alimentaire : graine de tournesol (c’est le mieux pour les oiseaux granivores, les mésanges en raffolent), pain de graisse, avoine, blé, maïs, cacahuètes non salées… pains de graisse…

Pensez bien à mettre à disposition la nourriture hors de portée des prédateurs !

L’eau est également essentielle en hiver pour la survie des oiseaux, pourtant on aurait tendance à l’oublier.
Elle peut être donner légèrement tiède, à l’aide d’un récipient peu profond, pour éviter les baignades mortelles.

Nettoyage des mangeoires :

N’oubliez pas de nettoyer régulièrement les mangeoires et de les désinfecter afin d’éviter la transmission de maladies par les fientes ou les reste d’aliments.
Il faut être extrêmement vigilant à la prolifération des bactéries.

Utilisez des gants, ramassez les graines tombées au sol et éliminez les.

Le nettoyage est réalisé avec de l’eau savonneuse ou un kit de nettoyage proposé par la LPO France :

 

 

 

 

 

Publicités