Auteur : lpo58

Un an après l’élection du président Macron, les lobbies progressent et la nature régresse

Publié le

Un an après l’élection du président Macron, les lobbies progressent et la nature régresse

La France vient de s’opposer à la proposition de la Commission Européenne d’un moratoire visant à suspendre la chasse à la tourterelle des bois. Cette espèce est pourtant vulnérable au niveau mondial (liste rouge UICN). Cette information accable la LPO, qui constate une fois de plus le peu de cas fait aux enjeux de biodiversité dès lors qu’il s’agit de satisfaire aux lobbies cynégétiques.

la suite:  https://www.lpo.fr/actualites/un-an-apres-l-election-du-president-macron-les-lobbies-progressent-et-la-nature-regresse-2

Publicités

Fête de la nature au château de Meauce

Publié le Mis à jour le

F

« Troc Plants » de Châtillon en Bazois

Publié le

« Troc Plants » de Châtillon en Bazois

A l’initiative de plusieurs adhérents, Bernard et M. Jo Piquet, J.L. Rambert, la LPO 58 a participé au « Troc Plants » de Châtillon en Bazois organisé par l’association « Coup d’pousse » qui vise à promouvoir le jardinage dans le respect de l’environnement. Les participants à l’activité ont manifesté leur curiosité pour la biodiversité du département et en particulier du Bazois. Des contacts fructueux ont été noués.

P1050405

Envoyé Spécial : Quand nos animaux disparaissent …

Publié le

Envoyé Spécial : Quand nos animaux disparaissent …

Les 26 & 27 mai 2018 : comptage national des oiseaux des jardins

Publié le

Les 26 & 27 mai 2018 : comptage national des oiseaux des jardins

Vous prenez plaisir à observer les oiseaux de votre jardin et souhaitez vous rendre utile ? La LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle vous invitent à participer au week-end national de comptage des oiseaux des jardins qui aura lieu les 26 et 27 mai 2018 !

la suite:  https://www.lpo.fr/actualites/le-26-27-mai-2018-comptage-national-des-oiseaux-des-jardins

Permaculture, la voie vers la transition (radio)

Publié le Mis à jour le

LA PERMACULTURE, LA VOIE VERS LA TRANSITION

La permaculture est une philosophie de vie qui vise à créer un monde durable. Dans permaculture, il y a le mot permanence donc un monde qui soit un peu autonome et qui s’inspire du fonctionnement de la nature. La permaculture a de nombreuses applications au jardin mais elle s’applique aussi à tous les domaines de la vie. Elle peut concerner notre façon de produire de la nourriture aussi bien que notre façon d’habiter, de nous déplacer, de nous chauffer, de nous soigner, d’enseigner, etc.

Bill Mollisson et David Holmgren, deux australiens, sont considérés comme les pères de la permaculture. Ils l’ont conceptualisée dans les années 1970. La permaculture repose sur trois piliers :
1 – prendre soin de la terre, le sol mais aussi la planète
2 – être attentif à l’humain, c’est à dire installer le plus de durabilité et de solidarité possible dans les rapports humains
3 – prendre notre juste part et de redistribuer le surplus c’est à dire limiter la consommation et partager équitablement

Les intervenants :
– Carine Mayo, auteur de deux livres sur la permaculture. Elle mène un jardin en s’inspirant de la permaculture non loin de Corbigny
– Rosine Trilli, aide soignante, à la retraite. Elle vit à Suilly-la-Tour avec son mari selon les principes de la permaculture : grand jardin, serre, autonomie en eau, maison en paille et ossature bois en auto-construction.
– Xavier Kandel, de la société Aquatiris, spécialisée en assainissement par phytoépuration à Saint Vérain
– Anne Piélot, enseignante. Elle a restauré de manière écologique une vieille maison à Saint Vérain avec son mari : poêle de masse autoconstruit, cuve de récupération d’eau de pluie qui alimente les toilettes et le lave-linge et phytoépuration
– Laurie Saulnier, chargée de Prévention Déchets à la Communauté de Communes Loire, Nièvres et Bertranges pour la recyclerie de La Charité-sur-Loire
– James Nibloe, professeur d’anglais à Nevers, initiateur de 3 fêtes de l’abondance à La Marche et du repair café de La Charité sur Loire
– Marion Bertin, animatrice pour l’office centrale de la coopération à l’école qui a autoconstruit sa maison en paille à Montigny-les-Amognes en faisant appel à des chantiers participatifs

Informations pour la Nièvre
– Repair Café :
Les repair café fleurissent un peu partout dans la Nièvre. Le premier est né à Saint-Benin d’Azy. Outre la Charité sur Loire, il y en a à Cosnes sur Loire, Donzy, et d’autres vont certainement démarrer ailleurs. James Nibloe (jamesnibloeprofdanglais@gmail.com) est prêt à donner un coup de main, notamment à Nevers

– Phytoépuration :
Aquatiris – Xavier Kandel. Tél.: 06 78 17 10 82 – xavier.kandel@aquatiris.fr Un nouvel agréement octroyé par le ministère de l’écologie a permis d’en réduire le coût ce qui rend cette technique très compétitive en matière d’assainissement collectif et individuel.

Des livres :
– Le guide de la permaculture au jardin – pour une abondance naturelle par Carine Mayo, éditions Terre vivante
– Le guide de la permaculture urbaine – balcon, cour, appartement, jardin… par Carine Mayo, éditions Terre vivante
– La permaculture en route pour la transition écologique par Gregory Derville, éditions Terre vivante

Des sites internet :
– Brin de paille : http://asso.permaculture.fr
– Université populaire de permaculture : http://permaculture-upp.org
– La ferme du Bec Hellouin : https://www.fermedubec.com
– Ecocentre du Bouchot : http://www.ecocentrelebouchot.fr

 

Nichoir pour Effraie à l’école de Parigny les Vaux

Publié le

Un nichoir pour Effraie à l’école de Parigny les Vaux

L’école primaire de Parigny les Vaux s’était déjà distinguée en devenant Refuge LPO. Elle a fait un pas de plus en faveur de l’environnement en acceptant la pose d’un nichoir pour la chouette effraie dans un grenier de l’école. C’est Claude Chapalain qui a réalisé et posé le nichoir.

nICHOIRpARIGNY

les mangeoires accroitraient le risque épidémique chez les passereaux communs

Publié le

Poxvirose chez les mésanges, trichomonase chez les verdiers: les mangeoires accroitraient le risque épidémique chez les passereaux communs

Les bagueurs du réseau CRBPO suivant les oiseaux en hiver dans le cadre du « Suivi des Populations d’Oiseaux Locaux aux Mangeoires » ont contribué à révéler l’émergence de la poxvirose en France, maladie qui a eu un essor important en Grande-Bretagne dès le début des années 2000. Actuellement, nous avons une veille en cours sur des mortalités suspectes de Verdier d’Europe, probablement pour partie attribuable à la trichomonase comme en Grande-Bretagne.

La suite: https://crbpoinfo.blogspot.fr/2018/03/poxvirose-chez-les-mesanges.html

 

 

Projet Hôpital Faune Sauvage – Centre France – Votez!

Publié le

Projet d’Hôpital pour la Faune Sauvage en Centre France

Depuis quelques années, une partie des régions Centre-Val de Loire et Bourgogne-Franche-Comté
font face à une augmentation du nombre d’animaux sauvages en détresse. Leur prise en charge n’est
pas assurée de façon optimale. Des structures existent à ce jour, mais sont soit situées à plus deux
heures de route du terrain mis à disposition pour le projet, soit ne prennent en charge que certaines
espèces ou groupe d’espèces (Muséum de Bourges – Chiroptères, Atoupic – Hérissons…).

Face à l’urgence de cette situation, l’Hôpital Faune Sauvage – Centre France apporterait une
meilleure prise en charge de la faune sauvage (oiseaux, petits/grands mammifères, reptiles et amphibiens),
principalement pour les départements du Cher et de la Nièvre, en collaboration et en synergie avec les
centres de soins des départements et régions limitrophes.

Nous avons déjà eu l’occasion de rencontrer certains d’entre vous pour discuter des
fondements et de la pertinence du projet, et nous vous remercions de l’enthousiasme que vous
avez exprimé à son égard.

En attendant que notre site internet soit opérationnel, nous vous invitons à découvrir une
présentation du projet en pièce jointe, et suivre nos actualités en aimant et partageant notre page
Facebook « Hôpital Faune Sauvage – Centre France » (https://www.facebook.com/hfscentre/)
L’union fait la force, merci pour Eux (les animaux de la faune sauvage) !

Ce projet vient d’être sélectionné par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et par
l’Agence Française pour la Biodiversité, dans le cadre de l’appel à projets « Plan Climat – Mon projet
pour la planète ». Soumis au vote de tous les citoyens jusqu’au 11 mai, nous vous invitons à nous soutenir
en votant pour notre projet et surtout, en partageant notre candidature au sein de vos réseaux (flyer -recto et
verso- en pièces jointes), via ce lien :

https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr/projects/plan-climat/collect/depot-des-projets/proposals/projet-hopital-faune-sauvage-centre-france

 

Autoportrait de l’hirondelle rustique avant sa disparition

Publié le

Autoportrait de l’hirondelle rustique avant sa disparition

Parce que l’agriculture intensive empoisonne les insectes dont elle se nourrit, « Hirundo rustica » se raréfie en France. Le prélude à un « printemps silencieux », sans chants d’oiseaux ?

La suite:  http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/04/14/autoportrait-de-l-hirondelle-rustique-avant-sa-disparition_5285521_3232.html

Prémery: Les hirondelles font le printemps au collège

Publié le

Prémery: Les hirondelles font le printemps au collège

Les hirondelles font le printemps au collège. Professeur de SVT au collège, Jean-Michel Coquillard y anime le club nature. Il a eu l’idée de faire fabriquer une tour à hirondelles en voyant des nids sur la façade de l’établissement. Quand Sophie Claude a repris la direction du collège, il avait déjà réalisé un partenariat avec LPO et le devis de fabrication de la tour s’élevait à 3.000 €. Elle porte le doss…

La suite:  https://www.lejdc.fr/premery/2018/04/12/les-hirondelles-font-le-printemps-au-college_12810345.html

Deux nichoirs Effraie à Druy Parigny

Publié le

Deux nichoirs pour l’Effraie à Druy Parigny

Robert Thèvenard, agriculteur à la retraite, a sollicité la LPO Nièvre pour la livraison d’un nichoir à Effraie. Il a choisi de l’installer lui mème dans les règles de l’art. Beau travail!

Sur proposition de M.Thèvenard, un second nichoir a été installé dans une grange sur un autre lieu-dit:

Au total, ce sont 26 nichoirs à Effraie qui ont été installés dans la Nièvre par la LPO 58.

 

La Hulotte niche aux Chamons (Marzy)

Publié le Mis à jour le

Un nichoir à hulotte occupé dans une réserve de la LPO Nièvre

Trois nichoirs avaient été posé dans la réserve de Chamons nord afin d’augmenter les chances de nidification du nocturne. L’opération a porté ses fruits puisque nous avons eu la joie de découvrir un adulte et deux poussins dans l’un des nichoirs. Un second était vide et le troisième occupé d’un nid encore non identifié. Le nichoir de Chamons sud avait le fond troué duquel on aperçoit un œuf de hulotte. L’oiseau aura probablement déserté le nichoir à cause de cette anomalie.

Une semaine plus tard, un poussin était sorti du nid pour se percher quelques mètres plus haut. A notre approche la femelle alarmait dans un arbre voisin.

 

Un autre nichoir était occupé par un nid avec de grosses brindilles, peut être un étourneau, un écureuil ? Quelqu’un a une idée?

On aperçoit un œuf de Hulotte sur le fond percé du nichoir. Il sera abandonné. Depuis le fond a été réparé.

 

 

 

 

Nichoir Effraie à Sauvigny les bois

Publié le

Un Nichoir pour la chouette effraie à Sauvigny les Bois

De nouveaux adhérents LPO ont accepté la pose d’un nichoir à Effraie sur la propriété familiale à Sauvigny les bois. C’est dans une grange ou la dame blanche avait déjà niché dans un carton d’emballage de télévision que nous avons disposé un nichoir digne de ce nom. Gérald, Jean-Louis et Jérôme ont ainsi offert un nouveau gîte pour la chouette.

Nous remercions la famille Gargasi pour leur aimable collaboration et leur aide à la faune sauvage.

La disparition des oiseaux n’est pas une fatalité

Publié le

La disparition des oiseaux n’est pas une fatalité

Ce mardi, à l’entrée du printemps, deux études ont mis en lumière l’importante diminution des populations d’oiseaux en France. L’une a été réalisée par le Museum national d’histoire naturelle, l’autre par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ce déclin n’est pas une fatalité c’est pourquoi France Nature Environnement appelle les pouvoirs publics à prendre les mesures indispensables pour la préservation des oiseaux communs : changer notre modèle agricole et revoir notre aménagement du territoire.

 

La suite:  https://www.fne.asso.fr/node/443386