– Actualités de l’association

Le jour de la Nuit 2016

Publié le Mis à jour le

indexAvec le club astronomique d’Imphy, que nous remercions pour son accueil chaleureux, nous avons partagé ensemble la soirée du 7 octobre pour sensibiliser les gens à la pollution lumineuse. Pas d’observation du ciel compte tenu de la météo mais une visite de l’observatoire super intéressante et la découverte de la biodiversité nocturne (chouette, chauves-souris) environnante.

Une soirée placée sous le signe de la convivialité.  A renouveler !

AC

Publicités

Cigogne Blanche : 1 déménagement spectaculaire !

Publié le Mis à jour le

Cqjyin6XgAAFA5QDECIZEcigogne

Respect pour les sternes en bord de Loire

Publié le

La section de la Nièvre de la Ligue pour la protection des oiseaux attire l’attention sur la protection des sternes, « éléments de notre patrimoine naturel ».« En ce moment, sur les îlots de sable, de nombreux oiseaux migrateurs sont revenus spécialement pour leur reproduction », explique Alain Septier, de la LPO 58.

Baigneurs et oiseaux peuvent parfaitement cohabiter sur les bords de Loire « Comme des sternes pierregarin, dos gris, ventre blanc, calotte noire et bec rouge. Des sternes naines, pouvant être identifiées par leur petite taille, avec une queue courte et agitée de mouvements saccadés, un front blanc très net et un bec jaune à bout noir. Mais aussi des goélands leucophées, mouettes rieuses … Une magnifique nature vivante mise à la portée de tous. »

« Les sternes nichent sur les bancs de sable, de graviers ou de galets, peu végétalisés. La sterne pierregarin, en colonies relativement importante, jusqu’à une centaine de nids, est toujours sur des îles. Alors que la sterne naine peut s’installer sur les rives, parfois en très petites colonies de quelques nids. »

« Les menaces sont nombreuses. Essentiellement sur leur site de nidification. Notamment les inondations… Et cette année est particulièrement marquée par le phénomène. Mais aussi l’intrusion des personnes ou animaux domestiques. Baignade ou jeux sur la plage ne doivent pas faire oublier la responsabilité de tous envers ces oiseaux. Les bords de Loire peuvent accueillir en parfaite harmonie humains et oiseaux.

C’est un appel qui est lancé à tous : respectez les zones de nidification, n’accostez pas en canoë sur ces zones, ne nagez pas à proximité des îlots, empêchez les chiens d’approcher des oiseaux nidifiants. »

Source : www.lejdc.fr – A la Une – NEVERS (58000) – La LPO de la Nièvre appelle au respect des sternes en bord de Loire

Les Grands Cormorans dans le viseur

Publié le

Voici pour vous, l’intégralité de notre commentaire sur le site des consultations publiques du Ministère du Développement durable au sujet de la consultation Projet d’arrêté fixant les quotas départementaux dans les limites desquelles des dérogations aux
interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant les grands cormorans (Phalacrocorax carbo sinensis) pour la période 2016-2019.  

Avis de la LPO 58 sur le projet d’arrêté ministériel

La LPO 58 est contre ce projet d’arrêté ministériel car les quotas nous semblent excessifs.
Certes, si on peut comprendre que la régulation du Grand Cormoran est acceptable sur les zones d’étangs et de piscicultures dans la mesure où les impacts de la prédation sont justifiés et quantifiés, il n’en est pas de même sur les eaux libres où aucune étude sérieuse ne permet d’affirmer que les populations de poissons sont en péril. Le Grand Cormoran étant un oiseau essentiellement piscivore, on pourrait même
affirmer, comme une « La Palissade », que « tant qu’il y a des Grands Cormorans, c’est qu’il y a des poissons ».
Accuser le seul Grand Cormoran comme responsable de la disparition (non avérée) des poissons d’eaux douces nous semble un peu réducteur, et d’autres espèces comme le Silure glane, l’Aspe, le poisson-chat ou la perche soleil ont un impact qui n’est certainement pas négligeable.
La préservation de ces populations doit passer par d’autres méthodes telles que la restauration des milieux aquatiques, la lutte contre la pollution agricole, la préservation de la végétation de bordure ou l’installation de cages abris dans les étangs, et non pas par la destruction par tirs dont l’efficacité n’a jamais été démontrée.
Dans le département de la Nièvre, où le Grand Cormoran n’est pas nicheur, la LPO 58 suit depuis plus de vingt ans l’évolution des populations de Grands Cormorans hivernants selon un protocole bien établi (des comptages sont effectués au dortoir, à la tombée de la nuit, une fois par mois en novembre, décembre, janvier et février). L’effectif annuel moyen sur les huit dernières années est de 976 individus, et cette population est plutôt stable (minimum 928, maximum 1228). On est donc loin d’une explosion.

Le quota de 1000 oiseaux à prélever par an sur les 3 ans à venir pour ce département nous semble donc aberrant car il reviendrait à éliminer l’ensemble des oiseaux présents durant cette période.

Ce n’est plus d’une régulation dont on parle, mais d’une destruction (!!!) qui plus est inutile, car chaque année le même nombre d’oiseaux revient.
La LPO 58 est donc opposée à ce projet d’arrêté ministériel et demande :

  • l’arrêt de la régulation sur les eaux libres qui est, de plus, contraire
    aux buts recherchés en dispersant les oiseaux vers des zones plus tranquilles où ils ne seraient peut-être pas allés,
  • l’autorisation de tirs sur les étangs et piscicultures uniquement lorsque l’impact est justifié et quantifié, et après vérification que d’autres méthodes de protection aient été mises en œuvre sans résultat.

La biodiversité, cheval de bataille de la LPO 58

Publié le

 « Devenez « biodivacteur » pour une heure, une saison ou plus » !
Vendredi soir, à l’issue de son assemblée générale, Christophe Barge adresse une demande passionnée à tous ceux qui pourraient avoir envie de rejoindre l’association qu’il préside, la LPO 58 (Ligue de protection des oiseaux). Chacun doit pouvoir y trouver son compte tant les activités y sont multiples et polymorphes.
Le président les a énoncées sous forme de bilan\projets qui s’inscrit dans une continuité pluri annuelle.

1 La participation à diverses commissions et réunions à l’échelon départemental, régional ou national.

2 La protection des habitats et des propriétés foncières en divers endroits de la Nièvre (Bulcy, Bona, Mortier, Arleuf et très localement Chamons Nord et Sud). L’aide à la gestion de réseau refuges à Champlemy ou à Marigny-sur-Yonne.

3 L’étude et l’observation des espèces protégées, parmi lesquelles : le grand cormoran, la grue cendrée, la cigogne blanche. Complétées d’enquêtes de rapaces diurnes ou nocturnes : chouette hulotte ou effraie. Un chapitre particulier a été consacré à l’hirondelle et justifié la présence d’Isabelle Lacorne, adjointe au maire de Fourchambault. Ville dans laquelle la démolition de bâtiments, refuges d’hirondelles, a été compensée par la construction de deux tours qui leur sont destinées. L’élue en a profité pour annoncer qu’elle « proposera à la commission environnement de classer le parc Magnard en zone LPO ».

La gestion d’une base de données (NB : faune-nievre.org) et le baguage font également partie des actions menées en faveur des espèces protégées.

4 La transmission des connaissances. L’association multiplie des sorties natures qui rencontrent un grand succès. Dix sorties pour 239 participants. Des réunions et des conférences sont également programmées, de nombreuses publications s’y ajoutent.

5 Coté prospective pour 2016 : Un projet de rapprochement avec la Ville de Nevers est envisagé afin de mener des actions en faveur de la biodiversité.

Louis-François Martin, le maire, a souligné « le travail mené de longue date et évoqué sa fierté d’accueillir la LPO 58 sur le territoire de sa commune. Vous effectuez un travail d’intérêt général et public qu’il convient de remercier et d’encourager ».

Daniel Gonzalez (correspondant local du journal) in le JDC – (http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/grand-nevers/2016/04/20/la-biodiversite-cheval-de-bataille-de-la-lpo-58_11878581.html)

1 arbre pour le climat à Fourchambault

Publié le Mis à jour le

merisier-climatPierre à l’édifice de l’opération « 1 arbre pour le climat », notre association à été conviée à la plantation d’un merisier (Prunus avium) par la municipalité de Fourchambault. La plantation à été effectuée par 2 employés de la ville de Fourchambault (L’un d’entre eux est également notre président !). Le Merisier à été choisi pour sa belle floraison printanière suivie de merises fort attractives pour les oiseaux. Une belle coloration à l’automne et un port élancé combleront les yeux des promeneurs de ce parc très « nature ». Isabelle Lacorne, adjointe à l’environnement et aux espaces verts était présente, et s’est d’ailleurs montrée fort intéressée par le programme « refuge LPO », la municipalité étant engagée depuis de nombreuse année dans une  maîtrise des intrants et une progressive suppression des produits phytosanitaire en attendant une probable suppression à l’horizon 2017.

Un refuge remarquable !

Publié le Mis à jour le

Un refuge remarquable !

Nous avons été flattés et heureux d’être les hôtes des sympathiques et motivés « biodiv’acteurs » du foyer APIAS pour l’inauguration officielle du premier* refuge « personne morale » de notre association, et, souhaitons le, pionnier d’une longue série !

Un grand merci également pour l’enthousiasme des deux animateurs du réseau de la LPO France, Kévin et Roxane, venus spécialement pour cette grande occasion.

Chacun peut être un exemple en matière de protection de l’environnement, et les jeunes de Marigny aidés par Mireille Dessolin et les animateurs du foyer, nous ont donnés une leçon d’engagement et de motivation !

Avis aux amateurs, vous pouvez visiter la ferme et le magnifique potager et en profiter pour vous renseigner sur les magnifiques nichoirs et mangeoires confectionnés par cette talentueuse équipe. Renseignez vous ici

Nous reviendrons prochainement au foyer et sur la commune avec le plus grand plaisir pour d’autres activités. Encore Bravo à tous et affaire à suivre !

refugemarignyCliquez sur l’article pour l’agrandir

* le premier refuge « personne morale » de la Nièvre est celui de la cité scolaire du Banlay à Nevers dans une démarche antérieure à notre passage SOBA > LPO.

Première rencontre du réseau « Refuge » à Champlemy

Publié le Mis à jour le

Samedi 5 Septembre, les Refuges LPO se réfugiaient à Thouez.

En effet, sous l’égide de la LPO Nièvre, les représentants des Refuges se sont réunis au lieu-dit Thouez commune de CHAMPLEMY chez notre adhérent Patrick Gierts, pour inaugurer une série de rencontres qui devraient faire souche dans l’avenir.

Plusieurs membres du réseau de Refuges LPO du Nord-Ouest de la Nièvre étaient conviés, afin d’échanger avec Patrick sur son oasis de biodiversité, avec l’éclairage technique de Christophe, Annie et Claude, membres du CA de la LPO Nièvre et animateurs du réseau « refuge ».

Après la présentation du Refuge, de la grange et ses nids d’hirondelles rustiques, du jardin et ses plantes pour nourrir les oiseaux et les insectes, des différents nichoirs, les questions fusent et des échanges sympathiques permettent à chacun d’affiner ses connaissances sur les oiseaux et la faune en général et surtout de prendre des contacts qui seront utiles à chacun lors du retour dans son propre refuge.

De plus, cette réunion a montré qu’une dynamique dans la prise de conscience de la diversité existait et que chaque Refuge était important, qu’importe sa dimension.

Nous souhaitons fortement que le réseau vive et soit porteur d’actions constructives et de lien social partout en Nièvre. Propriétaires de refuge, contactez-nous si vous souhaitez suivre l’exemple de Patrick !

Pour créer votre refuge, c’est ici !

refugechamplemyCliquez sur la photographie pour l’agrandir

Compte-rendu de lʼAssemblée Générale du 25 avril 2015

Publié le Mis à jour le

L’Assemblée Générale s’est déroulée le 25 avril 2015 à 16h30 à l’ancienne école primaire de Marzy. Tous les adhérents ont été légalement convoqués dans les délais prévus par nos statuts et nombreux sont ceux qui ont répondu à l’appel.

Ainsi, 67 membres avec droit de vote étaient présents physiquement ou représentés.

L’ordre du jour a été respecté, avec la présentation du rapport moral suivi de celle du rapport des activités par le Président Christophe Barge. S’en est suivie celle du rapport financier par le trésorier Daniel Dupuy devant une assemblée nombreuse.

Les différents rapports ont été illustrés et détaillés au public à l’aide de diaporamas.

Le Président a tenu à remercier tous les adhérents, parfois nouveaux dans l’association, qui se sont impliqués dans différents programmes. Un remerciement spécial à été réservé à Jean Guinard, administrateur sortant (ne souhaitant pas se représenter) pour son implication de longue date dans l’association.

Aucun membre présent n’ayant demandé à voter à bulletin secret, le vote des rapports du Président et du Trésorier ont été réalisés à main levée.

  • Le rapport moral et d’activités a été adopté à l’unanimité des votants (67).
  • Le rapport financier a été adopté à l’unanimité des votants (67)

Questions diverses :

Un adhérent est intervenu pour avoir des précisions sur la rencontre entre la LPO Nièvre et la centrale nucléaire de Belleville en vue de favoriser l’implantation du faucon pèlerin avec la pose d’un nichoir sur une des structures de la centrale, ceci afin de tenter d’enrayer l’invasion de pigeons. Il a exprimé sa crainte que cette action ne soit « récupérée » par EDF et puisse déplaire à certains adhérents militants.

Louis-François Martin, maire de Marzy a pris la parole pour féliciter la LPO 58 de l’importance du travail accompli, et satisfait de constater que la LPO 58 ait gardé son esprit « SOBA ».

Un échange a eu lieu sur l’avenir des associations locales à la veille de la fusion des régions après la présentation par le Président des premiers échanges entre les quatre associations ornithologiques bourguignonnes et le point de vue des administrateurs de la LPO 58, suite à cette rencontre, est disponible en ligne. Certains ont fait part de leur crainte de « disparaître ».

Les questions étant épuisées, il a été procédé à l’élection des membres du Conseil d’Administration. Le tiers sortant était composé de : Bernard Anglaret, Yves Bolnot, Jean Guinard et Jean-Paul Jost. Tous avaient fait part de leur souhait de se représenter à l’exception de Jean Guinard.

Conformément aux statuts, 6 postes étaient à pourvoir au sein du CA. Trois adhérents très impliqués dans le suivi d’enquêtes ou dans la communication ou dans l’informatique avaient fait acte de candidature : Françoise Billard, Marie-Hélène Pouzol, et Alain Septier. Les nouveaux candidats ayant exposé leur motivations, il a été procédé au vote à bulletin secret pour l’élection des administrateurs.

Nombre de votants : 65 (deux adhérents ont dû s’absenter avant le moment du vote des administrateurs).

Résultat des votes :

  • Bernard Anglaret : 63 voix – élu
  • Françoise Billard : 64 voix – élue
  • Yves Bolnot : 65 voix – élu
  • Jean-Paul Jost : 65 voix – élu
  • Marie-Hélène Pouzol : 63 voix – élue
  • Alain Septier : 63 voix – élu

L’assemblée s’est terminée à 20h00 après le verre de l’amitié.

A l’issu de l’assemblée générale, les administrateurs se sont réunis au local de l’association pour un conseil d’administration incluant à l’ordre du jour l’élection du Bureau. A l’issu de ce CA, le Bureau se compose de la façon suivante :

Président :                         Christophe BARGE

Vice-présidents :             Martine ANGLARET &  Yves BOLNOT

Trésorier :                          Daniel DUPUY

Trésoriers Adjoints :      Françoise Billard & Roger MONTEIRO

Secrétaire :                         Annie CHAPALAIN

Secrétaires Adjoints :     Bernard ANGLARET & Jean-Paul JOST

Membres :  Jérôme ALLAIN, Claude CHAPALAIN, Alain FAVROT, Marie-Hélène Pouzol, Alain Septier

 

Marzy le 27 avril 2015

Première boîte nichoir posée pour l’Effraie des clochers à La Marche (58)

Publié le Mis à jour le

Première boîte nichoir posée pour l’Effraie des clochers à La Marche (58)

Aboutissement d’une démarche dernièrement entreprise avec la municipalité de La Marche, un nichoir boîte à été posé le vendredi 27 février 2015 dans le clocher de l’église.Effraielamarche

Après le triste constat de la disparition de l’espèce en tant que nicheur sur la commune ces dernières années, 1 nichoir, confectionné en interne par notre menuisier spécialiste Claude Chapalain, a été offert à la municipalité. Nous remercions particulièrement les élus, Christian Marillier (Maire) et André Raffert (Adjoint), qui ont été, dès le départ, enthousiasmés par cette initiative.

DSCN4967Les deux employés communaux, Nicolas et David, assistés de Christophe Barge, (président de la LPO Nièvre et habitant du village) n’ont pas eu de difficulté à placer la boîte derrière un abat-son du clocher en environ 1 heure d’un travail rondement mené.

Espérons qu’une chouette viendra profiter de ce nouvel espace après avoir longuement fréquenté une petite chapelle du cimetière où nous avons pu récolter quelques pelotes pour garnir le fond de nichoir. Un suivi régulier est d’ores et déjà programmé avec, qui sait, une prochaine opération de baguage des poussins à venir !

Offrir un abri à cet oiseau sans dégradation du monument et en mettant le clocher à l’abri des fréquentations parfois indésirables (pigeons, choucas …) est donc une action très simple à mettre en œuvre pour toute municipalité motivée. Nous sommes donc à disposition des maires de la Nièvre souhaitant participer à cette démarche de protection qui permet de mobiliser élus, habitants et services techniques par la confection et l’installation des nichoirs et même les écoles au travers du suivi de la biologie de cet oiseau de nuit si gracieux mais aujourd’hui menacé.

Regroupement des régions : un grand défit pour les APNE de Bourgogne / Franche Comté !

Publié le Mis à jour le

BFCA peine née, voilà que notre association doit envisager de se rapprocher des autres Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement (APNE) de Bourgogne et de Franche-Comté, confrontée à la centralisation des pouvoirs de décision et de financement en matière d’environnement.

 Alors quelle forme pour une nouvelle structure régionale ?

Débats et réflexions sont engagés depuis quelques temps déjà au sein de CA respectifs des dites associations. Voici ci-après la possibilité de connaître le point de vue de notre CA après une première approche entre APNE Bourguignonne à Auxerre et dans l’attente de futures réunions à venir. Nous ne manqueront pas de compléter cet article avec les nouveaux éléments en notre possession et de vous associer aux réflexions à venir.

 position LPO58 union BFC

Convention de partenariat ERDF / LPO Nièvre

Publié le Mis à jour le

convERDFRéunis en salle du conseil municipal , avec la présence des représentants des deux structures et de Louis -François Martin, Maire de Marzy,  notre vice-président Yves Bolnot a signé la convention de partenariat 2015 avec Sylvie Anne pour ERDF. Chacune des deux parties s’engage envers l’autre à une collaboration active dans la connaissance et la protection de la nature en Nièvre. Concrètement, et depuis quelques années déjà, cela se traduit par une aide financière aux actions de l’association (jumelles pour sorties nature, filets de baguage …) et un suivi conjoint du dossier cigognes blanches (avec RTE) pour des interventions en faveur de la nidification de cet oiseau emblématique lorsque les cigognes ont la mauvaise idée d’installer leurs nids sur des poteaux, ou des pylônes, provoquant des coupures de courant… .

Pour 2015, ERDF contribue pour environ 50% au fonctionnement de notre outil de saisie d’observation en ligne, Faune-nievre.org, par le versement d’une aide de 1000€. Cette réunion a été aussi l’occasion de demander à M. Le Maire, dans le cadre de la subvention communale 2015, une aide matérielle de ses services techniques pour sécuriser et rendre plus accueillant les abords de notre local. Nous espérons pouvoir prochainement vous faire la primeur de ces nouveaux aménagements. CB.

Atentat contre Charlie Hebdo : Les oiseaux sont en deuil

Publié le Mis à jour le

Désolé les amis, vous nous avez appris à rire de tout mais trop c’est trop.

Dessin LUZ Charlie Hebdo

Ce qui vous est arrivé ce matin 7 janvier plonge la LPO, toute la communauté des naturalistes et jusqu’aux oiseaux eux-mêmes dans une détresse insondable.

Nous sommes tout à la fois effondrés et en colère. Effondrés face au vide qui se présente devant nous. En colère contre l’obscurantisme.

Bien plus que des alliés des causes que nous défendons, vous étiez des amis exigeants et critiques.  Charb, Cabu, Luz et tous les autres, vous nous avez accompagnés sans relâche lors du centenaire de la LPO grâce au dévouement constant de Luce Lapin. Le livre « Du goudron et des plumes » est né de cette communion.

Nous pensions que personne n’était à l’abri avec vous. Mais c’est sans vous que personne n’est à l’abri !

Le temps est au deuil. Oui nous vous pleurons. Mais nous continuerons de parler de vous au présent.

Allain Bougrain Dubourg
Président de la LPO

La LPO Nièvre dans un article du journal « La Croix »

Publié le Mis à jour le

Le journaliste Pascal Charrier est passé en début d’été par notre local de Marzy pour la première étape de son périple à bicyclette sur la route le menant de Nevers à Bâle (Suisse). Il aura émaillé son trajet de rencontre avec les acteurs de la vie locale. Pour lui, Bec d’Allier rimant avec « Oiseaux » et « Nature »,  il lui a semblé naturel de nous interviewer.

2014-08-06_19-43-57

Article du journal « La Croix » du 06 aout 2014 (cliquez sur l’image pour l’afficher en grand)

Une belle ovation pour la chorale !

Publié le Mis à jour le

Une belle ovation pour la chorale !

Article de R. Bernard dans le Journal du Centre.

Vendredi (NB : le 24 juin dernier), la soirée Chorale, organisée, à la salle polyvalente, par les enseignants de l’école élémentaire Les Boutons d’Or de MARZY , en association avec la LPO 58, a attiré la grande foule.En préambule du spectacle, le directeur, Eric Gourlier, a tenu à remercier les parents d’élèves pour leur présence et souligné l’impatience des 230 élèves de se produire sur scène pour interpréter des chants qui ont demandé un réel investissement de leur part. À ses côtés, Christophe Barge, président de la LPO Nièvre était heureux de participer à cette soirée, dédiée en totalité à la nature et pour laquelle LPO 58 avait dressé un stand où elle présentait toutes ses activités(*). Les élèves se sont produits en deux groupes, d’abord sous la direction de Fabienne Lepresle, puis sous celle de Gilles Roux, pour notamment chanter plusieurs titres de Monsieur Nô et les Enfantatisques. Et c’est avec une interprétation pleine de tonus de la Baleine Bleue, du chanteur compositeur Steve Waring, qu’ils se sont tous retrouvés pour un grand final copieusement applaudi. Gagnants de la tombola, organisée par la LPO 58. William Batty, une descente de Loire en canoë pour 2 adultes et 2 enfants. Maé Perrier et Nicolas Berhault, une paire de jumelle. Marie-Lise Berder, un guide randonnée en mer. M. Martin, un guide randonnée au bord de l’eau. Maxime Acloque et Marie-Annick Barbe, une pochette hibou.

(*) Note complémentaire : un grand merci aux bénévoles qui ont payé de leur personne (et de leur talent culinaire !) pour agrémenter la vente de pâtisseries, à nos joyeux « Barmen » d’un jour et à Yvan Doirieux pour son super cadeau de la tombola.

D200-5232-140624