– Actualités de l’association

BONNE ANNÉE 2015

Image Publié le Mis à jour le

voeux_2015

La LPO Nièvre dans un article du journal « La Croix »

Publié le Mis à jour le

Le journaliste Pascal Charrier est passé en début d’été par notre local de Marzy pour la première étape de son périple à bicyclette sur la route le menant de Nevers à Bâle (Suisse). Il aura émaillé son trajet de rencontre avec les acteurs de la vie locale. Pour lui, Bec d’Allier rimant avec « Oiseaux » et « Nature »,  il lui a semblé naturel de nous interviewer.

2014-08-06_19-43-57

Article du journal « La Croix » du 06 aout 2014 (cliquez sur l’image pour l’afficher en grand)

Une belle ovation pour la chorale !

Publié le Mis à jour le

Une belle ovation pour la chorale !

Article de R. Bernard dans le Journal du Centre.

Vendredi (NB : le 24 juin dernier), la soirée Chorale, organisée, à la salle polyvalente, par les enseignants de l’école élémentaire Les Boutons d’Or de MARZY , en association avec la LPO 58, a attiré la grande foule.En préambule du spectacle, le directeur, Eric Gourlier, a tenu à remercier les parents d’élèves pour leur présence et souligné l’impatience des 230 élèves de se produire sur scène pour interpréter des chants qui ont demandé un réel investissement de leur part. À ses côtés, Christophe Barge, président de la LPO Nièvre était heureux de participer à cette soirée, dédiée en totalité à la nature et pour laquelle LPO 58 avait dressé un stand où elle présentait toutes ses activités(*). Les élèves se sont produits en deux groupes, d’abord sous la direction de Fabienne Lepresle, puis sous celle de Gilles Roux, pour notamment chanter plusieurs titres de Monsieur Nô et les Enfantatisques. Et c’est avec une interprétation pleine de tonus de la Baleine Bleue, du chanteur compositeur Steve Waring, qu’ils se sont tous retrouvés pour un grand final copieusement applaudi. Gagnants de la tombola, organisée par la LPO 58. William Batty, une descente de Loire en canoë pour 2 adultes et 2 enfants. Maé Perrier et Nicolas Berhault, une paire de jumelle. Marie-Lise Berder, un guide randonnée en mer. M. Martin, un guide randonnée au bord de l’eau. Maxime Acloque et Marie-Annick Barbe, une pochette hibou.

(*) Note complémentaire : un grand merci aux bénévoles qui ont payé de leur personne (et de leur talent culinaire !) pour agrémenter la vente de pâtisseries, à nos joyeux « Barmen » d’un jour et à Yvan Doirieux pour son super cadeau de la tombola.

D200-5232-140624

Une soirée pleine de papillons ! (juin 2014)

Publié le Mis à jour le

©Serge Egard
©Serge Egard

Le vendredi 13 juin 2014, j’ai eu le plaisir de m’adresser à une assemblée de 27 personnes qui étaient vivement intéressées par le sujet du jour : “ Reconnaître les différentes espèces de papillons diurnes”, ces dernières exclusivement observées sur la côte du Chazeau, commune de Chaulgnes.

Cette passion pour ces magnifiques insectes est née dans mon jardin à la campagne où, nombre d‘espèces de chenilles et papillons trouvent de quoi se nourrir sur les plantes sauvages de la friche avoisinante comme la violette, le lotier corniculé, et les centaurée, jarosse, serpolet, mélampyre, scabieuse, ortie et graminées, etc .. et celles cultivées comme la lunaire, lavande, verveine de Buenos Aires, lychnis, aster, et bien d’autres…

Armée de mon appareil photo et de patience, je me précipitais dans cette grande friche le soir, après mon travail et je me glissais dans les herbes à hauteur de ces petites créatures fragiles et craintives .. car au moindre mouvement d’herbe ou d’ombre, pffft, plus personne, plus qu’à recommencer à ramper en silence .. un sacré sport, mais quel bonheur de les regarder s’abreuver dans les calices.

Revenons à notre soirée papillons : j’ai, depuis 2011, répertorié plus d’une cinquantaine d’espèces de papillons diurnes et sélectionné pour cette réunion des photos de 42 espèces, des plus petits et précoces comme l’Argus vert, l’Azuré des cytises ou le Thècle du bouleau .. aux plus grands comme le Tabac d’Espagne, le Machaon et le Flambé … des plus chamarrés recto-verso comme la Belle Dame ou le Vulcain, contrairement à la Petite tortue et le Paon du Jour, chamarrés seulement recto et très sombres au verso. Et puis ceux que l’on voit moins, qu’il faut chercher comme la Mélitée des Mélampyres, le Damier de la Succise ou le Syvain Azuré mais aussi le Petit Mars Changeant que l’on aperçoit à l’orée d’un bois avec un peu de chance s’il veut bien ne pas se percher sur une branche à 3 mètres de hauteur … quoiqu’ il faut s’attendre à tout car je l’ai surpris il y a quelques jours en train de s’abreuver au bord de la piscine ! … et puis ceux, enfin, que l’on attend impatiemment comme le Grand Nègre des bois qui n’apparaît qu’en juillet.

Mon but était de montrer les nombreuses espèces que l’on rencontre plus ou moins fréquemment dans un jardin fleuri, le long des chemins ou des allées forestières, et d’expliquer au moyen de différents clichés comment déterminer une espèce, mais aussi reconnaître le mâle de la femelle, un casse-tête encore aujourd’hui avec certaines espèces … car comment reconnaître l’Azuré commun du Collier de Corail sans avoir un cliché du dessus et du dessous des ailes postérieures et inférieures ? Les cartes de répartition qui figurent sur certains guides ou sites sont en priorité une aide à la détermination des espèces moins courantes, car nombre d’entre elles ne sont présentes que dans certaines régions de France.

En fin de réunion, j’ai présenté deux guides dont je me sers quotidiennement : “Quel est ce papillon ?” paru chez Nathan pour les néophytes et “Papillons d’Europe” de T. Lafranchis, très complet.

Mon adresse mail si vous avez des difficultés à déterminer une espèce, en sachant que je ne suis pas experte : catherine.puzenat@yahoo.fr

Catherine Puzenat

NDLR : Vous pouvez également vous familiariser avec les papillons nivernais et leur répartition en consultant la très riche base de donnée de faune-nievre.org De nombreuses photographies y sont présentées.

 

 

 

 

 

4 ha de REFUGE LPO à Nevers

Publié le Mis à jour le

Les 4 ha des lycées Jules Renard et Raoul Follereau de Nevers deviennent Refuge  LPO.

 

Image

Cliché Brigitte Guégan

L’inauguration officielle a eu lieu le vendredi 6 décembre 2013 en présence de Monsieur Alban Georges Proviseur, d’enseignants et autres personnels dont les jardiniers, de lycéens éco-délégués, d’institutionnels, de représentants de la LPO Auvergne (groupe de Moulins et de Montluçon) et de la SOBA de Marzy (Station Ornithologique du Bec d’Allier) qui deviendra prochainement LPO Nièvre.  Elle a eu  lieu tout d’abord  à l’entrée du lycée devant le tout nouveau panneau explicatif. Ensuite nous nous sommes dirigés vers la salle culturelle où se tenaient diverses expositions et pour quelques-uns , à la Radio Bac FM du lycée où 3 éco délégués ont interviewé les représentants LPO (S. Lovaty et A. Faurie) et SOBA (C.Barge).

Une exposition de la LPO sur la migration des oiseaux (nous sommes un département privilégié pour les migrations), une autre sur la Réserve Naturelle du Val de Loire à Pouilly-sur-Loire (milieu remarquable du « dernier fleuve sauvage d’Europe) avec une douzaine d’aquarelles de Benoit Perrotin  et  une trentaine de photos d’oiseaux  prises localement par  Monsieur Jeannin du Club photo de Nevers, ainsi que des travaux d’élèves et des vitrines présentant quelques spécimens sortis des réserves des laboratoires de SVT des 2 lycées,  animaient  bien la salle culturelle.

Une volonté  qui s’inscrit dans un projet global.

Depuis 2011-12, nos lycées sont dans une démarche volontaire de lycée éco-responsable, éco-citoyen, initiée et soutenue  par le Conseil Régional et voulue par le Proviseur. Dans ce cadre toute une réflexion et des actions pour nos espaces verts ont été menées  telles que :

  • la gestion différenciée des espaces verts, l’absence de produits phyto sanitaires, le retournement de pelouses transformées en prairies fleuries, des plantations de haies variées et autres plantes, arbres et arbustes,

  • la pose d’une douzaine de différents nichoirs et  abris à insectes ou encore à hérisson,

  • l’installation d’un rucher : actuellement 2 ruches, en partenariat avec le Rucher école de Varennes-Vauzelles

  • un potager pédagogique : atelier SVT du lycée Raoul Follereau

  • un grand parterre de plantes peu gourmandes en eau : même atelier

Toutes les conditions étaient réunies pour pouvoir s’inscrire dans la logique des Refuges LPO, de protection des espaces et des espèces, de  la biodiversité dans son ensemble.  Nous avons donc monté le dossier : « Mon établissement est un Refuge LPO pour la Biodiversité »  et ce fut effectif dès juin 2013.

En outre,  un travail de «Trame verte»  s’opère sur Nevers et à notre manière nous pouvons y contribuer.

Ce sont des projets pédagogiques transdisciplinaires qui gravitent autour de ces actions : SVT, SES, ECJS, AP, Histoire/géographie et  notamment  aussi avec les séries STI2D , les Sciences de l’ingénieur qui travaillent sur une micro caméra pour la prise de vue à l’intérieur du nichoir mais aussi un dispositif  de comptage des aller-retour des oiseaux lors du nourrissage des oisillons.

De même, un groupe  travaille sur les ruches  pour surveiller automatiquement la température interne des ruches et donner un signal dès qu’il sera nécessaire d’agir.

Plusieurs enseignants et personnels sont membres de la LPO  et  Jean-Michel  Coquillat, professeur de SVT est aussi bagueur  pour les oiseaux. Le travail de recueil et d’analyses de données se fera en lien avec le Muséum d’Histoire Naturelle .

Depuis 13 ans nos lycées sont  sensibilisés à l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable avec des actions régulières et une Quinzaine Environnement  annuelle sur 13 thématiques différentes donc,  initiées au niveau régional  par le SFFERE d’ Alterre Bourgogne(formations, guide), organisées  aux lycées  avec expositions, activités, parrainages entre collégiens et lycéens , films, conférences, émission de radio sur Bac FM, sorties pédagogiques.

Nos lycées s’étaient déjà engagés auparavant dans  le dispositif d’Agenda 21 d’établissement.

D’autres projets  sont à l’étude  et viendront  peut-être s’ajouter : une serre, des composts, une mare…

Le Refuge LPO, une suite logique, une action concrète, pédagogique  en faveur de la Biodiversité, une affaire à suivre.

Brigitte Guégan – Enseignante SES ( Sciences Economiques et Sociales ) et chargée de mission EEDD.

Tous Biodiv’acteurs !

Publié le Mis à jour le

Tous Biodiv’acteurs !

En faisant le bilan lors du centenaire, ( en 2012, la LPO a célébré ses 100 ans en organisant de nombreux événements locaux et nationaux ) nous avons fait le constat qu’une vaste majorité de la population est désireuse de contribuer à préserver la biodiversité sans trop savoir comment s’y prendre. La LPO a dès lors retenu de traduire sa particularité d’être un acteur de terrain en offrant à chacun, partout en France, les clefs pour agir.

Chacun à son niveau peut s’engager !  Nul besoin d’être un spécialiste, nous pouvons tous défendre notre vision d’une société d’avenir, respectueuse de la vie sous toutes ses formes. Il suffit de s’inscrire dans un programme ou une action qui nous convienne. Choisissez selon vos envies et possibilités et devenez Biodiv’acteur !

SOBA NATURE NIEVRE devient LPO NIÈVRE !

Publié le Mis à jour le

Voilà, c’est fait !

En premier lieu, merci à tous pour votre confiance lors du vote des nouveaux statuts, préalable impératif au changement de nom de votre association.

Ravis d’avoir retrouvé et/ou fait la connaissance des adhérents LPO de la Nièvre et les propriétaires de refuges venus en nombre lors de l’AGE du 22 février !

Nous allons aborder une phase de transition où vont cohabiter les deux logos, et où nos moyens de communication subiront quelques changements ce nouveau site en est l’exemple …