– CA & AG

39ème assemblée générale du 9 mars 2013

Publié le

39ème assemblée générale du 9 mars 2013

Rapport moral et d’activité de l’année 2012 =>  RapportAG2013

Publicités

43ème assemblée générale du 7 avril 2017

Publié le

Rapport moral 2016 de la 43 ème assemblée générale du 7 avril 2017

A télécharger =>  Rapports AG 2016 du 7042017

Compte-rendu de lʼAssemblée Générale du 15 avril 2016

Publié le

Compte-rendu de lʼAssemblée Générale du 15 avril 2016

 L’Assemblée Générale s’est déroulée le 15 avril 2016 à 18h00 à l’ancienne école primaire de Marzy.

Tous les adhérents ont été légalement convoqués dans les délais prévus par nos statuts et nombreux sont ceux qui ont répondu à l’appel.

Ainsi, 67 membres avec droit de vote étaient présents physiquement ou représentés.

L’ordre du jour a été respecté, avec la présentation du rapport moral suivi de celle du rapport des activités par le Président Christophe Barge. S’en est suivie celle du rapport financier par le trésorier Daniel Dupuy devant une assemblée nombreuse.

Les différents rapports ont été illustrés et détaillés au public à l’aide de diaporamas.

Le Président a tenu à remercier tous les adhérents, parfois nouveaux dans l’association, qui se sont impliqués dans différents programmes.

Aucun membre présent n’ayant demandé à voter à bulletin secret, le vote des rapports du Président et du Trésorier ont été réalisés à main levée.

  • Le rapport moral et d’activités a été adopté à l’unanimité des votants (67).
  • Le rapport financier a été adopté à l’unanimité des votants (67).

Questions diverses :

Aucune demande de précision n’a été formulée.

  1. Louis-François Martin, maire de Marzy a pris la parole pour féliciter la LPO 58 de l’importance du travail accompli, et satisfait de constater que la LPO 58 ait gardé son esprit « SOBA ».

Mme Lacorne, adjointe au maire de Fourchambault a pris la parole et mis en valeur la politique environnementale de la municipalité de Fourchambault qui s’est investie dans « un arbre un climat » et souhaite être refuge LPO.

Les questions étant épuisées, il a été procédé à l’élection des membres du Conseil d’Administration.

Le tiers sortant  était composé de : Martine Anglaret, Christophe Barge, Claude Chapalain et Daniel Dupuy. Tous se représentaient.

Conformément aux statuts, 4 postes étaient à pourvoir au sein du CA.

Nombre de votants : 67

Résultat des votes :

  • Martine Anglaret : 66 voix – élue
  • Christophe Barge : 63 voix – élu
  • Claude Chapalain : 66 voix – élu
  • Daniel Dupuy : 66voix – élu

L’assemblée s’est terminée à 20h00 après le verre de l’amitié.

A l’issu de l’assemblée générale, les administrateurs se sont réunis au local de l’association pour un conseil d’administration incluant à l’ordre du jour l’élection du Bureau.

A l’issu le ce CA, le Bureau  se compose de la façon suivante :

Composition du Bureau :

Président :                           Christophe BARGE

Vice-présidents :                Yves BOLNOT – Marie Hélène POUZOL

Trésorier :                           Daniel DUPUY

Trésoriers Adjoints :        Françoise Billard – Roger MONTEIRO

Secrétaire :                          Annie CHAPALAIN

Secrétaires Adjoints :       Bernard ANGLARET – Jean-Paul JOST – Alain SEPTIER

Membres :

Jérôme ALLAIN, Claude CHAPALAIN, Alain FAVROT,

 

Fait à Marzy le 27 avril 2016

Compte-rendu de lʼAssemblée Générale du 25 avril 2015

Publié le

Compte-rendu de lʼAssemblée Générale du 25 avril 2015

L’Assemblée Générale s’est déroulée le 25 avril 2015 à 16h30 à l’ancienne école primaire de Marzy.

Tous les adhérents ont été légalement convoqués dans les délais prévus par nos statuts et nombreux sont ceux qui ont répondu à l’appel.

67 membres avec droit de vote étaient présents physiquement ou représentés mais deux ont dû s’absenter avant la fin des votes.

L’ordre du jour a été respecté, avec présentation par le Président Christophe Barge du rapport moral suivi du rapport des activités puis du rapport financier présenté par le trésorier Daniel Dupuy devant une assemblée nombreuse.

Les différentes rapports ont été présentés sous forme de diaporamas.

Le Président a tenu à remercier tous les nouveaux adhérents qui se sont impliqués dans différents programmes et tout spécialement Jean Guinard, administrateur sortant et ne souhaitant pas se représenter pour son implication dans l’association.

Aucun membre présent n’ayant demandé à voter à bulletin secret, le vote des rapports du Président et du Trésorier ont été votés à main levée.

Le rapport moral et d’activités a été adopté à l’unanimité des votants (67).

Le rapport financier du trésorier a été adopté à l’unanimité des votants (67).

Questions diverses :

Un adhérent est intervenu pour avoir des précisions sur la rencontre entre deux adhérents de la LPO et les responsables de la centrale de Belleville en vue de l’implantation d’un nichoir à pélerins sur la centrale, afin d’enrayer l’invasion de pigeons. Il a exprimé sa crainte  que cette action ne soit récupérée.

  1. Louis-François Martin, maire de Marzy a pris la parole pour féliciter le travail accompli par la LPO 58, satisfait de constater que la LPO 58 ait gardé l’esprit « SOBA « .

Un échange a eu lieu sur l’avenir des associations locales à la veille de la fusion des régions après la présentation par le Président des premiers échanges entre les quatre associations ornithologiques bourguignonnes et le point de vue des administrateurs de la LPO 58, suite à cette rencontre, est disponible en ligne. Certains ont fait part de leur crainte de « disparaître ».

Les questions étant épuisées, il a été procédé à l’élection des membres du Conseil d’Administration.

Le tiers sortant (Bernard Anglaret, Yves Bolnot, Jan Guinard et Jean-Paul Jost) se représentait à l’exception de Jean Guinard.

Six postes étaient à pourvoir et trois adhérents très impliqués dans le suivi d’enquêtes ou

dans la communication ou dans l’informatique avaient fait acte de candidature :

Françoise Billard, Marie-Hélène Pouzol, et Alain Septier

Il a été procédé au vote à bulletin secret pour l’élection des administrateurs .

Nombre de votants : 65

Résultat des votes :

Bernard Anglaret : 63 voix – élu

Françoise Billard : 64 voix –  élue

Yves Bolnot : 65 voix –  élu

Jean-Paul Jost : 65 voix –  élu

Marie-Hélène Pouzol : 63 voix – élue

Alain Septier : 63 voix – élu

 

L’assemblée s’est terminée à 20h00 après le verre de l’amitié.

A l’issu de l’assemblée générale, les administrateurs se sont réunis au local de l’association pour un conseil d’administration incluant à l’ordre du jour l’élection du Bureau.

A l’issu de ce CA, le Bureau  se compose de la façon suivante :

 

Composition du Bureau :

 

Président : Christophe BARGE

 Vice-présidents : Martine ANGLARET – Yves BOLNOT

 Trésorier : Daniel DUPUY

 Trésoriers Adjoints : Françoise Billard – Roger MONTEIRO

 Secrétaire : Annie CHAPALAIN

 Secrétaires Adjoints : Bernard ANGLARET – Jean-Paul JOST

 Membres : Jérôme ALLAIN – Claude CHAPALAIN – Alain FAVROT – Marie-Hélène Pouzol – Alain Septier –

 

Fait à Marzy le 27 avril 2015

La SOBA a célébré ses 40 ans d’existence le 21 février 2014 à Marzy

Publié le

La SOBA a célébré ses 40 ans d’existence le 21/02/14 à Marzy en présence de M. le Maire et devant une salle bien pleine. Parmi les présents, 59 adhérents avaient le droit de vote ou étaient représentés.

Rapport moral du Président : Le président rappelle que la SOBA est une association qui se veut ouverte sur l’extérieur et qui est en train de migrer puisque le petit gravelot, symbole de la SOBA se transformera en Macareux moine, symbole de la Ligue pour la Protection des Oiseaux et de la biodiversité le lendemain de l’Assemblée Générale, aboutissement d’une réflexion au sein des administrateurs de plus de deux ans et d’une démarche officielle entreprise en 2013.

En effet, le 22 février, les adhérents de la SOBA se retrouveront pour une Assemblée Générale Extraordinaire afin de modifier les statuts de la SOBA qui deviendra l’Association Locale LPO Nièvre. Un changement de nom pour une meilleure reconnaissance de ses actions, car trop souvent la SOBA était méconnue.

La future LPO 58 restera indépendante financièrement et juridiquement avec un Conseil d’Administration qui seul peut décider de participer à telle ou telle action.

Puis le Président a fait revivre les nombreuses activités qui se sont déroulées en 2013

La SOBA  est une association agréée pour la Protection de l’Environnement. A ce titre,

– elle a siégé dans de nombreuses commissions départementales.

– elle gère plus de 80 ha de réserves de biodiversité dans la Nièvre.

– elle fait énormément d’actions sur le terrain, participant à des enquêtes internationales, nationales ou départementales.

– Par exemple, elle est responsable et correspondante départementale des comptages « Wetlands International », depuis 40 ans.

Elle suit l’évolution de l’hivernage des grands Cormorans dans la Nièvre, (une espèce dont les effectifs baissent chaque année contrairement à l’idée reçue).

Elle suit toutes les espèces sensibles de notre département (Grues cendrées, Cigognes blanches, Cigognes noires, Balbuzard pêcheurs, Faucon pèlerin, rapaces diurnes et nocturnes, hirondelles, sternes, etc…, centralise les données et est en étroite relation avec les scientifiques des divers organismes qui étudient ces espèces.

– elle permet également à tout un chacun de se familiariser avec la biodiversité : la faune (oiseaux, mammifères, batraciens, odonates, papillons) et la flore, qui nous entourent .

– Pour sensibiliser les nivernais, elle organise des sorties nature, axées sur la biodiversité, des réunions mensuelles, des animations, des conférences.  C’est ainsi qu’en 2013, deux nuits de la Chouette ont eu lieu, une conférence sur les phoques vus en Loire par Patrice Notteghem. Ces activités se trouvent en ligne sur son site soba.naturenievre .free.fr

 

– Pour un meilleur suivi de la biodiversité nivernaise, elle finance et gère un site participatif faune-nievre.org où non seulement les observateurs peuvent mettre leurs données mais aussi leurs photos. Site de qualité puisque, bien sûr, les données sont vérifiées par des personnes compétentes.

Ces nombreuses activités et enquêtes seront pour la plupart reconduite en 2014, par la SOBA qui prendra au 1° Mars 2014 le nom de LPO58.

Les deux rapports du Président et le rapport du Trésorier ont été adoptés à l’unanimité.

A l’issu de l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration a reconduit son Bureau (Président : Christophe Barge, Vices-Présidents : Martine Anglaret, Yves Bolnot, Secrétaire Annie Chapalain, Secrétaires-adjoints : Bernard Anglaret, Jean-Paul Jost, Trésorier : Daniel Dupuy, Trésorier-adjoint : Roger Monteiro, Membres : Jérôme Allain, Claude Chapalain, Alain Favrot, Jean Guinard).

Samedi 22 février 2014, mariage de la SOBA (Station Ornithologique du Bec d’Allier) et de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux)

Publié le Mis à jour le

La salle de mariage de la Mairie de Marzy était pleine à craquer pour…célébrer le mariage de la SOBA (Station Ornithologique du Bec d’Allier) et de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) en présence de Philippe de Grissac, Vice-Président de la LPO France venu tout spécialement de Nantes et de Christophe Barge, Président de la SOBA.

En ce samedi 22 février 2014, les adhérents de la SOBA étaient convoqués à une Assemblée Générale Extraordinaire pour adopter la mise en conformité des statuts de la SOBA avec ceux de la LPO France stipulant entre autres, que tout adhérent LPO résidant dans la Nièvre serait affilié à la LPO 58.

Après un rappel de l’histoire de la SOBA qui venait de fêter ses 40 ans par le Président Christophe Barge, les adhérents SOBA ont adopté à l’unanimité les statuts qui leur étaient proposés.

Avaient été bien sûr invités à assister à ce mariage, les adhérents LPO France ou détenteurs d’un refuge LPO résidant dans la Nièvre.

Anaïs Coquet, animatrice du réseau L.P.O. France a présenté la LPO et ses multiples facettes à l’aide de petits films sur les refuges et les 100 ans de la LPO.

Puis la parole a été donnée à Philippe de Grissac heureux d’accueillir la SOBA, donc la Nièvre au sein de la LPO et d’avoir découvert Marzy et son Bec d’Allier.

Pour terminer l’après-midi tous les adhérents LPO58 se sont retrouvés autour d’un apéritif dînatoire.

Composition du Conseil d’administration (post AG 2016, au 7 avril 2017)

Publié le Mis à jour le

Présidente : Marie-Hélène Pouzol

Vices-Présidents : Christophe Barge, Alain Favrot

Secrétaire : Annie Chapalain

Secrétaires-adjoints : Bernard Anglaret (Calendrier des activités), Jean-Paul Jost (LPO Info et revue Nature Nièvre),  Alain Septier (Presse et Internet)

Trésorier : Daniel Dupuy

Trésoriers adjoints : Françoise Billard, Roger Monteiro

Autres membres : Jérôme Allain, Martine Anglaret, Yves Bolnot, Claude Chapalain,

La biodiversité, cheval de bataille de la LPO 58

Publié le

 « Devenez « biodivacteur » pour une heure, une saison ou plus » !
Vendredi soir, à l’issue de son assemblée générale, Christophe Barge adresse une demande passionnée à tous ceux qui pourraient avoir envie de rejoindre l’association qu’il préside, la LPO 58 (Ligue de protection des oiseaux). Chacun doit pouvoir y trouver son compte tant les activités y sont multiples et polymorphes.
Le président les a énoncées sous forme de bilan\projets qui s’inscrit dans une continuité pluri annuelle.

1 La participation à diverses commissions et réunions à l’échelon départemental, régional ou national.

2 La protection des habitats et des propriétés foncières en divers endroits de la Nièvre (Bulcy, Bona, Mortier, Arleuf et très localement Chamons Nord et Sud). L’aide à la gestion de réseau refuges à Champlemy ou à Marigny-sur-Yonne.

3 L’étude et l’observation des espèces protégées, parmi lesquelles : le grand cormoran, la grue cendrée, la cigogne blanche. Complétées d’enquêtes de rapaces diurnes ou nocturnes : chouette hulotte ou effraie. Un chapitre particulier a été consacré à l’hirondelle et justifié la présence d’Isabelle Lacorne, adjointe au maire de Fourchambault. Ville dans laquelle la démolition de bâtiments, refuges d’hirondelles, a été compensée par la construction de deux tours qui leur sont destinées. L’élue en a profité pour annoncer qu’elle « proposera à la commission environnement de classer le parc Magnard en zone LPO ».

La gestion d’une base de données (NB : faune-nievre.org) et le baguage font également partie des actions menées en faveur des espèces protégées.

4 La transmission des connaissances. L’association multiplie des sorties natures qui rencontrent un grand succès. Dix sorties pour 239 participants. Des réunions et des conférences sont également programmées, de nombreuses publications s’y ajoutent.

5 Coté prospective pour 2016 : Un projet de rapprochement avec la Ville de Nevers est envisagé afin de mener des actions en faveur de la biodiversité.

Louis-François Martin, le maire, a souligné « le travail mené de longue date et évoqué sa fierté d’accueillir la LPO 58 sur le territoire de sa commune. Vous effectuez un travail d’intérêt général et public qu’il convient de remercier et d’encourager ».

Daniel Gonzalez (correspondant local du journal) in le JDC – (http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/grand-nevers/2016/04/20/la-biodiversite-cheval-de-bataille-de-la-lpo-58_11878581.html)

Compte-rendu de lʼAssemblée Générale du 25 avril 2015

Publié le Mis à jour le

L’Assemblée Générale s’est déroulée le 25 avril 2015 à 16h30 à l’ancienne école primaire de Marzy. Tous les adhérents ont été légalement convoqués dans les délais prévus par nos statuts et nombreux sont ceux qui ont répondu à l’appel.

Ainsi, 67 membres avec droit de vote étaient présents physiquement ou représentés.

L’ordre du jour a été respecté, avec la présentation du rapport moral suivi de celle du rapport des activités par le Président Christophe Barge. S’en est suivie celle du rapport financier par le trésorier Daniel Dupuy devant une assemblée nombreuse.

Les différents rapports ont été illustrés et détaillés au public à l’aide de diaporamas.

Le Président a tenu à remercier tous les adhérents, parfois nouveaux dans l’association, qui se sont impliqués dans différents programmes. Un remerciement spécial à été réservé à Jean Guinard, administrateur sortant (ne souhaitant pas se représenter) pour son implication de longue date dans l’association.

Aucun membre présent n’ayant demandé à voter à bulletin secret, le vote des rapports du Président et du Trésorier ont été réalisés à main levée.

  • Le rapport moral et d’activités a été adopté à l’unanimité des votants (67).
  • Le rapport financier a été adopté à l’unanimité des votants (67)

Questions diverses :

Un adhérent est intervenu pour avoir des précisions sur la rencontre entre la LPO Nièvre et la centrale nucléaire de Belleville en vue de favoriser l’implantation du faucon pèlerin avec la pose d’un nichoir sur une des structures de la centrale, ceci afin de tenter d’enrayer l’invasion de pigeons. Il a exprimé sa crainte que cette action ne soit « récupérée » par EDF et puisse déplaire à certains adhérents militants.

Louis-François Martin, maire de Marzy a pris la parole pour féliciter la LPO 58 de l’importance du travail accompli, et satisfait de constater que la LPO 58 ait gardé son esprit « SOBA ».

Un échange a eu lieu sur l’avenir des associations locales à la veille de la fusion des régions après la présentation par le Président des premiers échanges entre les quatre associations ornithologiques bourguignonnes et le point de vue des administrateurs de la LPO 58, suite à cette rencontre, est disponible en ligne. Certains ont fait part de leur crainte de « disparaître ».

Les questions étant épuisées, il a été procédé à l’élection des membres du Conseil d’Administration. Le tiers sortant était composé de : Bernard Anglaret, Yves Bolnot, Jean Guinard et Jean-Paul Jost. Tous avaient fait part de leur souhait de se représenter à l’exception de Jean Guinard.

Conformément aux statuts, 6 postes étaient à pourvoir au sein du CA. Trois adhérents très impliqués dans le suivi d’enquêtes ou dans la communication ou dans l’informatique avaient fait acte de candidature : Françoise Billard, Marie-Hélène Pouzol, et Alain Septier. Les nouveaux candidats ayant exposé leur motivations, il a été procédé au vote à bulletin secret pour l’élection des administrateurs.

Nombre de votants : 65 (deux adhérents ont dû s’absenter avant le moment du vote des administrateurs).

Résultat des votes :

  • Bernard Anglaret : 63 voix – élu
  • Françoise Billard : 64 voix – élue
  • Yves Bolnot : 65 voix – élu
  • Jean-Paul Jost : 65 voix – élu
  • Marie-Hélène Pouzol : 63 voix – élue
  • Alain Septier : 63 voix – élu

L’assemblée s’est terminée à 20h00 après le verre de l’amitié.

A l’issu de l’assemblée générale, les administrateurs se sont réunis au local de l’association pour un conseil d’administration incluant à l’ordre du jour l’élection du Bureau. A l’issu de ce CA, le Bureau se compose de la façon suivante :

Président :                         Christophe BARGE

Vice-présidents :             Martine ANGLARET &  Yves BOLNOT

Trésorier :                          Daniel DUPUY

Trésoriers Adjoints :      Françoise Billard & Roger MONTEIRO

Secrétaire :                         Annie CHAPALAIN

Secrétaires Adjoints :     Bernard ANGLARET & Jean-Paul JOST

Membres :  Jérôme ALLAIN, Claude CHAPALAIN, Alain FAVROT, Marie-Hélène Pouzol, Alain Septier

 

Marzy le 27 avril 2015

Regroupement des régions : un grand défit pour les APNE de Bourgogne / Franche Comté !

Publié le Mis à jour le

BFCA peine née, voilà que notre association doit envisager de se rapprocher des autres Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement (APNE) de Bourgogne et de Franche-Comté, confrontée à la centralisation des pouvoirs de décision et de financement en matière d’environnement.

 Alors quelle forme pour une nouvelle structure régionale ?

Débats et réflexions sont engagés depuis quelques temps déjà au sein de CA respectifs des dites associations. Voici ci-après la possibilité de connaître le point de vue de notre CA après une première approche entre APNE Bourguignonne à Auxerre et dans l’attente de futures réunions à venir. Nous ne manqueront pas de compléter cet article avec les nouveaux éléments en notre possession et de vous associer aux réflexions à venir.

 position LPO58 union BFC

Statuts et règlement intérieur

Publié le Mis à jour le

Vous trouverez ci après les liens permettant de visionner les statuts de notre associations, modifiée par l’Assemblée
 Générale
 Extraordinaire 
du
 22
 Février
 2011 lors de notre passage en association locale LPO, ainsi que le règlement intérieur.

STATUTS Associatifs LPO Nièvre     Règlement intérieur LPO Nièvre

CA du 3 février 2012

Publié le Mis à jour le

Le C.A. commence à 17 h 30, tous les administrateurs sont présents.
Secrétaires de séance : Martine et Bernard Anglaret.
1. Lecture et approbation du C.A. du 5 janvier 2012 : à l’unanimité.
2. Réunion MISEN :
Le Président de la SOBA, C. Barge nous fait un compte-rendu de la réunion du groupe
de travail de la Mission Inter Services de l’Eau et de la Nature organisée par la DDT le 5-12-2011.
  • Chacun des participants s’est présenté afin de préciser son domaine de compétences.
  • L’objectif de la MISEN est d’organiser des groupes de travail afin qu’il y ait plus de concertation, une meilleure entente pour effectuer un travail plus efficace sur des sujets commun traités aujourd’hui en groupes séparés.
  • Il a été demandé lors de cette première réunion d’élaborer un document pour la DDT qui explicite les problématiques de chacun.
Élaboration du document de travail à présenter.
Pour l’instant, cinq thèmes sont mis en évidence et concernent les projets divers sur le Bec d’Allier, l’entretien et la survie de notre réserve de Bulcy, la protection des sternes sur l’axe Loire/Allier, les liens avec le conseil général et sa politique ENS, et le devenir de notre tourbière du »pré de Fouage » à Arleuf.
Pour chaque thème, il a été convenu de noter sous forme d’un tableau synthétique les
objectifs, les acteurs actuels et les acteurs potentiels.
Par exemple : pour le Bec D’Allier, il s’agit d’empêcher les décharges de déchets, les
intrusions de 4X4…, de protéger et de gérer le milieu naturel (flore et avifaune) en étant associé aux différentes actions existantes ou en projet.
3. Présentation au public du site Internet Faune/Nièvre
Le maire de Marzy met à la disposition de la SOBA la salle du conseil municipal le mardi 21 février à 18 h. Nous avons discuté de la liste des invités.
L’objectif de cette présentation est de promouvoir le nouvel outil informatique de saisie des données naturalistes et d’en montrer l’intérêt pour notre département à tous les partenaires potentiels, politiques, associatif, et privés.
Éventuellement, nous pourrons faire une présentation au niveau des cantons si les
communes se montrent intéressées.
4. Assemblée générale : Elle est fixée au samedi 17 mars à 15h30. Le tiers sortant est composé de Yves Bolnot, Jean Guinard, Jean-Paul Jost, Bernard Anglaret.
Compte tenu des statuts de l’association, il y aura trois postes vacants à pourvoir éventuellement.
5. Réunion ornitho du vendredi 16 mars 20 h 30
Elle sera consacrée à un atelier d’utilisation du site Faune/Nièvre.
Les candidats devront s’inscrire le 21 février lors du vernissage. Un message en ce sens
sera édité sur le site « faune- nievre » et sur celui du « petit gravelot »
6. Rencontre avec Nature 18
Une sortie collective est organisée dimanche 5 février au Bec D’Allier. L’objectif est
une prise de contact avec les associations Nature 18 l’association de la confluence du Bec d’Allier en vue d’une collaboration future sur les projets qui touche le site et les relations entre les associations.
7. Réflexions sur l’avenir de notre association.
Suite à une demande du président, une réflexion est engagée sur l’avenir de la SOBA en terme de fonctionnement, d’implication à l’échelon départemental, sa représentativité au sein des structures partenaires, et son « image ».
Chacun s’exprime et il ressort :
  • qu’il est nécessaire d’assister à des réunions diverses. Malheureusement, elles sont de plus en plus nombreuses et souvent lointaines. Nous sommes sollicités, mais pas toujours vraiment écoutés (CG, cormorans). Comment résoudre le problème de l’augmentation des demandes de participation à ces réunions, induisant une professionnalisation et un savoir sans cesse en augmentation, mais pourtant nécessaire à l’efficacité de nos interventions ?
  • le grand public est de plus en plus « consommateur » et hésite à s’engager plus avant par une cotisation. Le succès et les retombées des matinées d’initiation en sont la preuve. D’autre possibilités d’animations sont évoquées, pour venir en relai et en soutien aux animateurs actuels. Le site « faune-nievre » est un excellent support pour cela.
  • Il faudrait essayer de faire entendre davantage nos positions en utilisant plus les médias, demander des rendez-vous avec des journalistes proposer des articles sur des thèmes grand public (recherche de soutien et d’adhésion) mais aussi sur des sujets plus polémiques et concrets. Parallèlement, il faut aussi essayer de se tourner directement vers les bons contacts, et de développer la fréquence et l’intensité de nos relations (politiques comme associa
    tifs). Les nouvelles problématiques des institutions (trames vertes et bleues, développement durable,…) et l’utilisation à cette fin du site « faune-nièvre » vont obligatoirement nous y engager. C’est une des façons d’assurer la pérennité
    et le financement éventuel de notre nouvel outil.
  • Dans le cadre de la réforme de la représentativité initiée par le « Grenelle de
    l’environnement », Annie Chapalain précise que la SOBA devra cette année réaliser un dossier de demande de reconnaissance de représentativité auprès du préfet afin de continuer à siéger dans les différentes commissions régionales et départementales. Des renseignements très (trop !) précis sont demandés sur l’association et les membres du CA. Compte tenu de notre engagement actuel, il ne devrait pas y avoir de problèmes de renouvellement. Il convient cependant de ne pas laisser la place à des structures plus actives sur le département, mais rarement plus représentatives des buts ciblés par notre association.
  • Différents scenarii et voies de recherche sont ainsi spontanément évoqués:
    1. le recours à une aide salariée. Le président et certains administrateurs souhaitent prendre contact avec les CA d’associations fonctionnant sur ce principe pour en mesurer les avantages et inconvénients ainsi que leur mode de
    fonctionnement (nature 18, LPO21).
    2. le changement de statut de l’association : nous sous-employons notre
    appartenance au réseau FNE. Dans le même temps, nous relayons la majeure
    partie des actions de la LPO nationale. Alain Favrot nous explique la façon de
    travailler de Nature 18 avec ces deux structures et la fédération des associations
    en région centre.

 

Le C.A. s’achève à 23h30

CA du 5 Novembre 2011

Publié le Mis à jour le

Tous les administrateurs légalement convoqués sont présents.

Secrétaire de séance : Claude Chapalain

1 – le CR du CA précédent (01/10/11) est approuvé à l’unanimité

2 – Campagne de dons : décision de sa relance, avec la garantie la plus ferme que les dons seront comme toujours uniquement consacrés à l’achat de terrains & à l’entretien des réserves déjà acquises par la SOBA

Discussion et éclaircissements sur l’origine et la nature des sommes placées par la SOBA qui nous permettent de gérer au mieux nos réserves et qui nous ont permis, entre autres, d’avoir un contrat Natura 2000 aux Chamons

Compte tenu que :

a       À l’origine, la campagne a été lancée par la FFSPN/FNE puis reprise par la SOBA en son nom propre en 1983

b      Il est fait constat qu’aujourd’hui le nombre de donateurs extérieurs à l’association a baissé (part des non adhérents). Les donateurs les plus importants sont des adhérents qui restituent à l’association le montant des sommes qu’ils ont touchées au titre de leurs indemnités kilométriques.

c       La notion de « compte réserve » est « virtuelle » puisqu’au final, il n’y a qu’un seul compte SOBA ou se mêlent les résultats des collectes et des sommes d’origines diverses (études, subventions, etc.). Une ligne comptable permet de faire la distinction. L’argent placé depuis des années à partir de ce compte SOBA a lui-même fait « des petits » et qu’au bout du compte il n’est plus possible de connaître quelles sommes correspondent exactement au  « compte réserve »

d      Il est clairement réaffirmé par l’ensemble des administrateurs qu’une des vocations prioritaire de la SOBA est de se consacrer à l’achat et à l’entretien de milieux naturels

Il est décidé à l’unanimité de relancer une campagne de dons dans les jours qui viennent, en priorité centrée sur les travaux de gestion de la roselière de Bulcy.

De nouveau moyens seront mis en œuvre pour toucher un panel de donateurs plus large : relance sur le site SOBA « petit gravelot » – envoi d’un flyer par Internet –solliciter le public des matinées d’initiation et les adhérents en insistant sur le gros investissement que la SOBA doit prévoir pour sauver Bulcy de l’assèchement

3 – Sauvetage de la Réserve de Bulcy : suite aux contacts pris par Yves il est décidé de lancer l’opération (accord de principe pris à l’unanimité). Les 2 entreprises vont être recontactées & mises en concurrence sur la base des mêmes prestations (fauchage & mise en compostage sur le bord du ruisseau des roseaux) Ces travaux sont estimés à une somme approximative de 25000 euros. Cette première opération permettra de mieux juger de ce qu’il convient de faire pour rétablir les alimentations en eau, après avis de l’ONEMA consulté ultérieurement. Il faut voir quel est le « mieux disant », trancher rapidement et prendre date pour les travaux (idéalement automne 2012). Christophe s’en charge.

4 – Visionature, code de déontologie, COPIL.

·       Il est rappelé que le CA précédent a voté à l’unanimité qu’il tenait à garder la main sur Visio en général et le Copil en particulier parce que : c’est SOBA Nature Nièvre qui finance l’outil, c’est le CA (et en particulier le président & le bureau) qui sont légalement & moralement responsables. Le Copil a un rôle important de « gendarme » qui touche prioritairement la confidentialité et l’utilisation des données ainsi que la désignation des membres des commissions et pour finir l’utilisation des données.

·       Comités de vérification et de gestion des données : on aura besoin de compétences quand visio aura atteint sa vitesse de croisière … Ce sont ces comités qui gèrent réellement les données au quotidien.

·       Droits d’administration : attribués à A. Chapalain & C. Chapalain par les concepteurs du logiciel puisqu’ils ont assisté aux Copils nationaux et attribué ultérieurement à Ch. Barge en tant que président. Ceci est susceptible d’évoluer mais le nombre de ces « super administrateurs » doit rester limité (comme nous le précise les fondateurs du site) pour de simples raisons opérationnelles et de confidentialité. Ils possèdent tous les droits possibles & en particulier celui d’ouvrir des droits à d’autres.

Le COPIL est exclusivement composé des membres du CA pour les raisons évoquées plus avant. Les droits ouverts à chacun des membres du COPIL, comme aux différents membres actuels ou futurs des comités sont et seront tous différents, et en rapport avec leur souhait d’implication dans la gestion de l’outil. Il est proposé que seuls les membres du Bureau pourront, s’ils le souhaitent et après avis favorable du CA, avoir les droits d’administration du site.

Quelques démonstrations avec visio pour montrer à la fois la souplesse, la complexité, les rigidités de la machine …

On évoque la mise en ligne (qui est proche) mais aucune décision définitive n’est prise.  C. Chapalain suggère la date du 15/12 qui correspond à l’ouverture de la campagne de prospection pour l’Atlas des hivernants.

Il est convenu d’organiser une cérémonie officielle de lancement  à placer en début d’année, avec la mise à contribution de la mairie de Marzy ? Au titre de la communication à faire au moment de la mise en ligne contact a été pris par Annie avec l’entreprise Diazo pour l’impression de la carte postale « Ayez le déclic … » réalisée par Christophe. Compte tenu des tarifs dégressifs, 1000 cartes seront commandées aux éditions Diazo.

5 – Relations avec l’EPOB : projet d’Atlas régional. L’EPOB a souhaité organiser la prochaine réunion à MARZY le 26/11 pour faire avancer le projet d’Atlas bourguignon. Pour l’atlas national, La SOBA a fait le choix de visionature, outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes peuvent partager en temps réel  leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune.

Il est décidé ce qui suit:

a) Contact sera rapidement pris auprès du président de la LPO Côte d’Or pour savoir sa position sur ce problème, sachant qu’une convention sur la gestion des données est en cours d’élaboration entre les associations EPOB & qu’il prévoit la communication des données à la BBF.

b) Un accord de principe est pris pour participer à cet atlas à condition que soient respectées des conditions très strictes sur la propriété des données brutes (non communication à la BBF). Evocation de la possibilité de transmettre des données (brutes ou synthétisées) à un rédacteur bourguignon non SOBA. Solution simple consistant à transmettre par le biais de Biolovision les résultats « à la maille » obtenus par l’enquête de l’Atlas national.

c) Autres considérations à propos de l’Atlas bourguignon & d’autres travaux projetés ou engagés avec l’EPOB  à  soumettre aux participants de la réunion du 26/11 :

– Christophe propose que cet atlas soit l’occasion de réactualiser le « vieil » Atlas SOBA. Voir si la SOBA pourrait envisagé de participer sous la forme d’une synthèse départementale. Ceci  semble néanmoins difficile à concilier avec les objectifs annoncés de l’EPOB. En effet, au vu des travaux de synthèse que nous devons effectuer régulièrement sur nos propres données, nous savons combien il est difficile de synthétiser des données d’autrui. Rédiger des monographies à l’échelle régionale est compliqué à mettre en œuvre (certains se souviennent des difficultés rencontrées pour la rédaction de l’Atlas des Rapaces Bourguignons). Il serait peut être plus judicieux de partir de synthèse départementale pour arriver à une synthèse régionale.

– Plusieurs adhérents et administrateurs s’opposent à ce que l’Atlas soit publié par les soins de l’EPOB (NB : sous la forme d’un numéro spécial de Bourgogne Nature).

– C. Chapalain pose la question du devenir des données éventuellement communiquées à des rédacteurs au cas où le projet d’Atlas (non financé pour l’instant) viendrait à capoter (pour des raisons financières, par exemple). Une convention très stricte s’impose.

– Lecture du mail de Anne-Laure, salariée de l’EPOB  demandant à la SOBA d’envoyer un devis avant le 9/11/11 pour indemnisation kilométrique pour des réunions à Dijon  la (LRR, PGTR, éolien).  A l’unanimité, il est décidé de renoncer à ses indemnités. La Soba souhaite continuer à travailler avec l’EPOB comme elle l’a fait jusque-là, dans le cadre de conventions prises au coup par coup sur des études précises et en ne communiquant au mieux que des données synthétisées.  Cependant il convient de savoir que, en vertu de la convention d’Aarhus, il est obligatoire de rendre public  les données brutes payées avec de l’argent public. Ceci vaut même pour les indemnités kilométriques versées à des bénévoles.

Le CA se termine à 14h .

CA du 1er octobre 2011

Publié le Mis à jour le

Conseil d’administration le samedi 1er octobre 2011 , 11h 00 au local à Marzy.

Absents excusés : Daniel Dupuy (pouvoir et informations transmises à Annie Chapalain)

Yves Bolnot (arrivée à 13 h)

Secrétaire de séance : Christophe Barge

Lecture du CR du CA du 13 septembre 2011 : approbation à l’unanimité

1 -Nomination d’un deuxième référent (suppléant) dossier « Liste Rouge » de Bourgogne :

Johann Pitois ayant été nommé lors du dernier CA, l’EPOB demande rapidement la nomination d’un suppléant. Présentation par Annie des dates (nombreuses) des réunions. Il est précisé que Johann (ou son suppléant) pourront donner leur avis par mail, le reste des titulaires étant des salariés d’associations bourguignonnes). Demande de précisions de Roger Monteiro, intéressé pour le poste. Fin du tour de table et proposition de nomination du président, entendu qu’il lui sera difficile de remplacer physiquement Johann aux réunions et que Internet sera privilégié : approbation à l’unanimité.

2 -Discussion sur le code de déontologie :

Présentation complémentaire des droits pouvant être autorisés sur le site faune-nievre.org.

Explications et présentation de différents comités sur les autres sites biolovision

Tour de table et demande de précisions diverses des administrateurs sur les tenants et aboutissants des fonctions possibles. Lecture et modifications complémentaires du code de déontologie par rapport au dernier CA.

Compte tenu :

  •  des informations gérées, entre autres dans les fiches personnelles des inscrits,
  • du fait des moyens financiers engagés passés, présents et futurs par SOBA Nature Nièvre,
  • de l’implication morale nécessaire face aux possibilités de sanctions ou recours judiciaires éventuels,

il est décidé, à l’unanimité, que l’accès aux possibilités de gestion du site est réservé aux membres du conseil d’administration.

Compte tenu de l’importance et du respect des données confiées par les inscrits sur le site et du devoir de vérification nécessaire à sa bonne tenue scientifique, il est décidé à l’unanimité que le recours à des personnes physiques volontaires est à encourager dans les différents autres comités. Toute personne ayant des compétences particulières dans des domaines naturalistes peut se porter candidat sous réserve qu’elle soit adhérente.

Pour les six premiers mois de mise en ligne, il sera fait appel à candidature en réunion, sur le site SOBA et dans le SOBA Info. A partir de 2012, les postes sont à pourvoir annuellement avec dépôt des candidatures lors de l’AG et validation lors du CA post AG. Le comité de pilotage définit clairement les droits auxquels les titulaires ont accès.

Arrivée de Yves à 13h : présentation rapide des décisions prises pour le COPIL faune-nievre.org et approbation de sa part. Avec les modifications présentées ci-avant le code de déontologie de faune-nievre.org est approuvé à l’unanimité.

3 -Représentation de la SOBA à la Commission des Sites :

Christophe et Annie présentent la prochaine réunion de la commission des sites. Il est demandé à Yves (titulaire) et Claude (suppléant) s’ils souhaitent garder leur place. Un changement est possible mais reste strictement nominatif.

Suite à une demande par mail d’Alain Favrot, adoption à l’unanimité de l’apposition du logo de SOBA Nature Nièvre sur une lettre de Nature 18 destinée à la Poste du Cher concernant les poteaux creux des boites aux lettres collectives, véritables « pièges à oiseaux ». Réflexion sur la possibilité de faire de même dans la Nièvre après constat sur des installations similaires.

Fin du CA à 13 h30

CA du 13 septembre 2011

Publié le Mis à jour le

Le 13 septembre 2011, les administrateurs de la SOBA  légalement convoqués se sont réunis au local de Marzy. Excusés : Bernard Anglaret, .Roger Monteiro.

Secrétaire de séance : Alain Favrot

1) Le Président se présente et explique la décision du CA de faire des réunions du mardi, des CA/réunions ouverts aux non administrateurs, curieux du fonctionnement de l’association. Il est prévu 3 réunions « vie de l’association » couplées avec un CA, avec l’espoir d’encourager les vocations.

Approbation du C.A. du 7/06/11. (Compte-rendu ci-joint), avec une modification, Bernard Anglaret responsable des  sorties d’initiation placarde 12 affiches par initiation et non 6.

  • Finances

1 – Rentrées d’argent

  • Etude Cigogne noire : la facture de 10590 euros sera présentée à l’ONF.
  • Etude Sternes, Œdicnèmes : nous attendons le financement (RV avec J. Gillaizeau jeudi 22/09). Rendu de l’étude pour la fin de l’année au plus tard. Il est prévu une réunion à Orléans au mois de novembre.
  • Suivi dortoirs Grands Cormorans et publication du Nature Nièvre 19. Les dates des comptages sont sur le site de la SOBA. Il nous est demandé d’inscrire les résultats des comptages de dortoirs (données brutes) dans la base Fauna. On signalera les données sensibles (présence de grues pour un dortoir par exemple). Lors de la campagne 2010-2011, il y a eu peu de tirs sur les dortoirs-Loire, côté Nièvre et aucun côté Cher (mais 19 oiseaux abattus sur l’Allier et 388 sur le Cher). Il est rappelé que les bagues plastiques  récoltées par la fédé du Cher seront transmises à la Soba,  par l’intermédiaire de la DDT. Les articles pour le Nature Nièvre sont à remettre avant le 31 octobre 2011, délai de rigueur (à l’exception de l’article sur le Comité d’Homologation Régional). Nous avons obtenu une subvention de 2286 euros pour ces 2 actions.Suivi Busards : c’est une subvention FEDER qui n’arrivera pas avant 2012.

2.  Dépenses :

Les Réserves

– Bulcy : on fait notre demande  de subvention au Conseil Régional (résultat de la recherche d’Yves Bolnot). On répond à un appel à projets concernant la restauration de milieux humides dégradés (montant éligible de 100000 euros alors que notre devis est de 101000euros, la subvention de l’état étant de l’ordre de 50 à 80 %). Christophe lit le document : présentation de la roselière et travaux envisagés. On précisera que les travaux réalisés jusqu’à présent se montraient insuffisants pour obtenir la restauration souhaitée. On joint les 2 devis. Le CA se prononce pour à l’unanimité. Le dossier sera envoyé par internet avant le 30 septembre. Réponse en décembre. On a 3 ans pour faire les travaux (avant fin 2013).

– Entretien Bona,/Mortier : réalisé pour 2000 euros par Gérard Chevau.

– Poursuite travaux Chamons dans le cadre du Natura 2000 (financement Feder) : le travail effectué par Gérard commence à porter ses fruits. Il serait sans doute utile d’aller faire un tour dans les autres réserves de l’association : sortie botanique au Minerai (Cosne) et équipée « sapin de Noël » dans notre tourbière du Morvan.

Divers

– Modification de la ligne téléphonique du local (dégroupement ?). On pourrait se passer de l’abonnement France Telecom, la Soba utilisant davantage les mails que le téléphone.

– Budget nouvel ordinateur pour le local (gestion bibliothèque). L’ordinateur actuel est fatigué. Pourquoi pas une aide de la mairie de Marzy ?

– Indemnités frais kilométriques pour les actions Cormorans, Busards, Cigogne noire, Sternes, initiations ornitho, réunions… Conformément au règlement intérieur, les demandes d’indemnisation  doivent être effectuées par écrit au plus tard à la mi-décembre auprès du trésorier

– Des associations bénéficient d’une subvention « contribution au débat public »correspondant aux diverses réunions auxquelles on assiste. On se renseigne.

 

  • Le point sur Visionature.

Mise en pré-site depuis fin juillet. Premières impressions. Cela tourne bien. Les responsables (Gaétan et Cyril) réagissent bien. Le site ne concerne pas que les oiseaux : mammifères, amphibiens…orthoptères, chiroptères, papillons de nuit seront installés plus tard. Il faudra donc d’autres comités de vérification des données que celui des oiseaux. Le prochain Soba info (avant le 15 octobre)  sera consacré au code de déontologie et à la convention LPO. Il y aura une foire aux questions visionature et on fera appel aux volontaires pour les comités de vérification. Une discussion s’engage qui vise à élargir le recrutement à d’autres qu’aux adhérents de la Soba.

Le Comité de pilotage (gestion/administration du site) sera constitué des membres du CA volontaires et d’anciens membres.

Discussion et Approbation du code de déontologie : Le CA procède à un certain nombre de modifications. Le CA garde un droit de véto sur toute décision.

 

  • Le point sur l’Atlas : les vérifications lieux-dits/communes/coordonnées sont pratiquement achevées.

Le temps manque pour en parler. Importation des archives Atlas. Réunion Atlas : les participants décident  d’une date, le samedi 1° octobre après-midi.

 

  • EPOB et SOBA : C.R. de la réunion du 20 juin

Pas besoin de demander un financement 2012 pour participer aux Busards  :Johann ne souhaite plus s’en occuper. De nombreux ornitho se sont succédé à la protection des Busards (Guy, Yves, P. Charroy, Frank, Nicolas). Quelqu’un pourrait s’en occuper sur Cosne. En ce qui concerne la Liste Rouge Régionale, c’est d’accord pour Johann.

 

Pour mémoire, liste des différentes commissions dont la SOBA fait partie

La SOBA a été nommée en 2010 aux différentes commissions suivantes :

–       Formation dite de la « nature » Yves Bolnot, suppléant Claude Chapalain

–       Formation dite des carrières, François Xavier de Langalerie

–       Formation dite de « la faune sauvage et captive » Yves Bolnot, suppléant Claude Chapalain (éventuellement demander la suppression de la SOBA à cette commission ? Nous n’en avons pas discuté)

–       Commissaires Enquêteurs (Yves Bolnot)

La SOBA est présente aussi à la

–       CDSEI (Claude Chapalain)

–       Au Comité de Gestion de la Réserve du Val de Loire (Yves Bolnot)

–       Au CLC2 de Nevers (A. Favrot)

–       Aux Comités de Pilotage :

o   Natura 2000 Etangs de Vaux (A. Favrot)

o   Natura 2000 Amognes (C. Chapalain)

o   Visionature (A. C. Chapalain)

–       Commission Cormorans Cher : Yves Bolnot / A Favrot

–       Commission Cormorans Nièvre : J.P. Jost

–       Trame verte et bleue : A. Favrot Christophe ou Claude suivant les disponibilités

 

Le Président de la SOBA représente de façon systématique l’association à toute réunion mais peut déléguer son pouvoir en cas d’empêchement.

 

  • Enduro carpe dans las anciennes sablières du Bec d’Allier. Décision : la SOBA a décidé à l’unanimité de cosigner (avec l’Association de protection du confluent de la Loire et de l’Allier et Nature 18) le courrier envoyé à la Corcille suite aux dérangements occasionnés.

 

  • Représentation SOBA au colloque grues (11 et 12 novembre). Frais de mission remboursés.

 

  • Informations diverses :

–       Johann ne souhaite plus être au Comité d’Homologation Régional. Y-a-t-il un ornithologue qui souhaite le remplacer ? Deux réunions annuelles à chaque fois dans un département bourguignon différent, travail en ligne, CR du CHR à faire tous les quatre ans. On en parle sur le site de la Soba.

–       Samedi 24 septembre : « sortie  touristique » pour le club Soroptimist, au Bec d’Allier sous la conduite de Claude Chapalain et Alain Favrot.

–       Réunion/Atelier de travail le 29 septembre à la DDT à Nevers : « Enjeux environnementaux et territoires en Bourgogne ». Alain Favrot représentera la Soba.

Le C.A. s’achève à 23h45.

CA du 7 juin 2011

Publié le Mis à jour le

Le 7 juin 2011, les administrateurs de la SOBA  légalement convoqués se sont réunis au local de Marzy. Tous étaient présents.

Secrétaire de séance : Alain Favrot

1 – Lecture et approbation du dernier C.A. à l’unanimité

2 – Nominations aux commissions :

– Validation officielle du poste d’Alain Favrot au CL2D (Comité local de développement durable) de Nevers. Comité qui aborde les questions d’environnement au sens large.

– Jean-Paul Jost sera le coordinateur « Cormorans ». Il participera aux réunions (une à deux par an  accompagné du Président) et à l’organisation des comptages. La synthèse de fin d’année qui est un assez gros travail se fera avec l’aide d’Annie Chapalain. Il y aura 4 comptages le samedi : 5 novembre 2011, 10 décembre, 14 janvier 2012, 11 février. La Soba demande un entretien avec Agnès Thiry de la DDT de la Nièvre (Jean-Paul et Christophe Barge) pour communiquer les dates, demander à ce que les dates de tir figurent dans le document de synthèse, et poser la question de la subvention.

– Il est question des autres commissions auxquelles participent la Soba, prochainement : réunion du groupe de travail Natura 2000 « Amognes » (Claude Chapalain) le 14 et le 15 juin, et un groupe de travail « Charte et mesures des sites Natura 2000 »le 15 juin à la DDT de la Nièvre (Alain Favrot, Claude Chapalain ?). Pour l’invitation  au Conseil d’administration du 29 juin,  faite par le Conservatoire  d’Espaces Naturels de Bourgogne, on s’excuse

3 – Travaux dans les réserves :

– les Chamons : pose d’une barrière par Gérard Chevau, devis 1840 euros. La terre sera répartie près de la « cabane ».

– Bulcy : Jura Nature Service, entreprise spécialisée en travaux de génie écologique nous a fait un devis de 21848 euros TTC. Broyage de la roselière, ramassage et exportation. Coupe des arbres et arbustes broyés hors site, retournement des souches. On voit ce que cela donne avant d’aller plus loin (avec 20 cm d’étrépage : 80800 euros TTC !). Une autre entreprise qui va travailler sur la réserve sera contactée par Christophe pour voir. Un nouveau service « police de l’eau » à la DDT sera questionné pour connaître nos droits. On monte un dossier pour faire une demande de subvention à « Nature et Découvertes ». Travaux envisagés septembre à novembre.

4 – Calendrier 2011:

Décision : suppression des réunions « vie de l’association ». Elles sont remplacées par 4 CA dont le CA qui suit l’AG. Les « petites nouvelles » passeront par le site et le Soba info. On envisage des soirées à thème annoncé pour attirer un autre public. Une réunion sur les rapaces, sur l’atlas… Cela pose le problème de l’intervenant et de la salle.

Mardi 13 septembre 2011 : CA

Vendredi 23 septembre : réunion naturaliste (bilan de l’atlas)

Dimanche 25 septembre : matinée d’initiation

Vendredi 14 octobre : réunion naturaliste

Dimanche 16 octobre : matinée d’initiation

Vendredi 18 novembre : réunion naturaliste

Dimanche 20 novembre : matinée d’initiation

Mardi 6 décembre : CA

Vendredi 16 décembre : réunion naturaliste

Dimanche 18 décembre : matinée d’initiation

Vendredi 13 janvier 2012 : réunion naturaliste

Dimanche 15 janvier : matinée d’initiation

Bernard Anglaret est responsable du calendrier. Il met des affiches un peu partout (12 affiches par initiation), dépose des calendriers (3 H de travail à chaque tournée). A l’Office de tourisme par exemple qui va recevoir prochainement notre adhésion.

Il est question de faire passer des articles dans le Journal du centre et de faire apparaître la Soba comme association proposant des sorties, dans les documents officiels (nous sommes absents des doc. du conseil général par exemple). Sur le calendrier, il est retenu de faire apparaître des « activités phares » réservées aux adhérents dans le but de faire de nouvelles adhésions : suivi migratoire aux Chamons, comptage des oiseaux d’eau, comptage des cormorans…

5 – Courrier au Maire de Nevers et article sur les cormorans

Alain Favrot souhaite que la SOBA adresse un courrier au Maire de Nevers  (cf. son mail du 18 mai 2011) et au Journal du Centre  un article sur les Cormorans.

La Soba a été contactée par le journal  à propos des tirs de corbeaux. Christophe fait l’article sur les cormorans : les résultats de l’étude commandée par la DREAL (ce sera précisé). Alain lit un brouillon de lettre au maire. Il transmet avec les corrections à Christophe pour envoi au maire avec copie à la DREAL etc….

6 – Réflexion sur le fonctionnement du futur site « Faune Nature Nièvre ».

Discussion sur les codes de déontologie qui sont plus ou moins les mêmes. Nous allons reprendre un code commun aux départements limitrophes. On adapte à la Soba et on envoie, ainsi que le nom de notre site. On se dotera d’un comité de gestion.

Questions diverses. Présentation rapide de la prochaine réunion (8 juin 2011) du groupe de travail Natura 2000 sur le « Complexe des étangs du Bazois » à Châtillon en Bazois par Alain Favrot.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 23h30.