NOS RÉSERVES

Travaux effectués en 2017 – réserve de Mortier

Publié le Mis à jour le

Voici les travaux réalisés courageusement en 2017 par Jérôme, son collègue Mathias, Yann, Jean-Louis, Claude : 

– Mise en valeur du mur qui était entièrement caché sous la végétation, dans le but de favoriser l’installation des reptiles, éventuellement de la Huppe fasciée (pose de trois nichoirs encastrés dans le mur). Ce travail a permis de dégager le mur sur environ cinquante mètres et a demandé une dizaine de demi journées, avec l’aide de Claude, Yann et Mathias (un collègue de travail).

– Création d’un chemin au dessus du mur qui permet d’atteindre la limite de la propriété et de mettre en valeur les gros arbres.

– Pose de dix plaques en caoutchouc afin de faciliter l’inventaire de l’herpéto-faune.

A noter que les divers travaux de Mortier commencent à porter leurs fruits:

– Vipère aspic, Coronelle lisse, Orvets, Couleuvre à collier, Lézard vert et nombreux Lézards des murailles ont été observés près du mur (surtout sur la partie dégagée il y a deux ans).

– La mare réalisée il y a deux ans abrite depuis le début du printemps : deux couleuvres vipérine (espèce rare en Bourgogne d’après l’Atlas des reptiles), tritons palmés, crapaud commun, crapaud calamite, grenouille agile (avec pontes), grenouille verte, et surtout Pélodyte ponctué qui s’est reproduit pour la seconde année (sept individus observés et une ponte).

Publicités

Travaux effectués en 2017 – les Chamons

Publié le Mis à jour le

Voici les travaux réalisés courageusement en 2017 par Jérôme, son collègue Mathias, Yann, Jean-Louis : 

– Création d’une paroi afin de favoriser la nidification du Guêpier d’Europe, ce qui a nécessité environ 15 heures de pioche avec Jean-Louis, et le concours de Yann. L’ouvrage mesure environ 7 mètres de long sur 2,30 m de haut.

– Mise au jour des deux pierriers existants qui étaient entièrement recouverts par les ronces, afin de créer un milieu favorable aux reptiles.

– Élagage et coupe d’arbres dont les branches arrivaient sur le toit de la cabane (avec l’aide de Mathias, un collègue de travail). Entretien de la cabane et de ses environs, nettoyage du nichoir de l’Effraie des clochers.

– Création de deux chemins dans la partie boisée, qui partent de la cabane. L’un permet d’accéder directement au plan d’eau, l’autre de rejoindre la partie nord du site et de pouvoir ainsi faire le tour de ce plan d’eau.

– Entretien des panneaux d’information afin de les remettre en valeur.

– Coupe et enlèvement de deux arbres qui étaient tombés sur la clôture.

– Pose de cinq nichoirs à passereaux et de deux nichoirs à Huppe.

Le Minerai

Publié le

Le Minerai

Publié le

Les Chamons (encore) vandalisés !

Publié le Mis à jour le

Se rendant aux Chamons avec Jean-Louis pour faire quelques travaux d’entretien, Jérôme trouve la cabane vandalisée !

En plus des clôtures régulièrement sectionnées, de la destruction de signalisation et panneaux informatifs, des nombreux dépôts de végétaux pour « attirer » les sangliers ainsi que des collets pour piéger les marcassins, des dépots d’ordures et de déchets divers… (sans parler des précédents vols de matériels lors des camps de baguage), les terrains des Chamons sont bien trop souvent la cible de dégradation. TROP c’est TROP !

« La cabane a pris au moins 3 coup de fusil (chevrotine ?) : dans la porte d’entrée, dans le volet (avec le carreau cassé, le montant de la fenêtre abîmée et une partie du volet brisé), et enfin dans le nichoir à crécerelle (que j’avais installé avec Claude) situé sur le pignon de la cabane (NdlR : pas de victimes à déplorer ouf !). Par chance, les malfaiteurs n’ont pas réussis à s’infiltrer dans la cabane grâce aux solides barreaux de fenêtre et au gros cadenas de la porte. Le but était-il simplement le vol ou  un vandalisme vengeur ?
Bref, je suis allé déposer plainte à la gendarmerie de Fourchambault au nom de la LPO 58 le mardi 25 avril avec photos à l’appui.
J’en ai profité pour parler aux gendarmes du problème des véhicules motorisés qui s’introduisent sur les grèves de Loire par le passage ou notre panneau de signalisation a été vandalisé (j’ai pris en photo un quad sortant du passage). Mais ils m’ont dit que c’était du ressort de la mairie de Marzy et que c’est elle qui devait éventuellement les contacter… »

Pâturage aux Chamons

Publié le

Notre association à l’honneur dans le bulletin municipal 2016 de la Mairie de Marzy : spotlight sur les Chamons et le pâturage

bullmarzy

Journée de travail !

Publié le Mis à jour le

C’est par une belle journée, ce 31 octobre 2015, que 14 adhérents sur-motivés on réussis à force d’huile de coude (et de quelque matériel adéquat !) à ouvrir plus de 1000m2 gagnés par la végétation. Épicéas rachitiques, bouleaux en bandes serrées et autre saules rondouillards à tendance envahissante ont été proprement coupés ou arrachés afin de laisser toute sa place à la végétation caractéristique des tourbières. Des chaînes de « petites mains » ont été organisées afin de limiter au maximum l’impact du piétinement sur des sols au demeurant très spongieux et par définition très humide. Difficile de suivre nos bûcherons une fois les machines lancées ! Les rameaux ont tous été sortis du site et mis en tas sur des zones moins fragiles, au bon soin des composteurs de la nature. Les troncs morts (et déjà utilisés par les oiseaux comme nichoirs ou garde-manger) sont restés à leur place. Les grosses bûches ont été placées en tas judicieusement agencés pour servir d’abri à la petite faune du site.

DSC03062
Une chaîne humaine pour l’évacuation des branches (Cliché ©D.Dupuy)

Entre les deux séances de coupes de la journée, réglées au mètre près par nos actifs géomètres (merci Daniel et Roger !), le groupe à partagé un repas réconfortant dans le sous-bois proche. certains en profitant pour faire sécher des habits « légèrement humides » !

Un grand merci à nos biodiv’acteurs « bûcherons » du jour.

NB : Au moins une autre journée telle que celle ci sera organisée en 2016 durant le repos de la faune et de la flore. Si vous êtes intéressés, contactez nous !

Pour le bonheur des amphibiens & des reptiles

Publié le Mis à jour le

Nous faisons annuellement pratiquer des travaux de fauchage par entreprise dans les pentes raides de notre terrain de Mortier afin de maintenir un espace de liberté suffisant pour les orchidées de ce merveilleux refuge de biodiversité.

Les 21 et 22 novembre 2015 , de courageux adhérents ont complété et agrandi ces travaux en vue de (re)donner une meilleure qualité de vie aux batraciens et reptiles fréquentant le site.

Ainsi, aidé par Éric, chauffeur biodiv’acteur bénévole d’un jour d’une mini-pelle louée pour l’occasion, nous avons entrepris de dégager et agrandir la seule mare du site, fréquentée par les amphibiens du secteur (comme le rare Pélodyte ponctué).

En complément, le magnifique mur du haut de parcelle a vu sa façade dégagée des branches et troncs qui lui faisait de l’ombre. Les gros bois ont servis à confectionner des caches pour la faune. Un HLM grand luxe pour les nombreuses espèces de reptiles qui fréquentent le site.

DSC_6129DSC_6115DSC_6134

Visite en Morvan

Publié le Mis à jour le

Une visite en mai 2012 dans le cadre de l’atlas des oiseaux nicheurs de France a permis à un groupe d’adhérents SOBA de parcourir de nouveau la tourbière des « Prés de Fouages ».

Image

la tourbière en mai 2012

La bonne surprise a été le constat que l’évolution de la végétation sur le site est relativement lente, et ne concerne plus vraiment les épicéas mais plutôt les bouleaux et autres arbustes pionniers de ce genre de milieu, qui tendent à gagner du terrain à partir d’un ourlet forestier qui a pris de la hauteur.

La tourbière abrite également une florissante population de jonquilles. Grenouille rousse, lézard vivipare et tritons ont été également observés sur le site ou ses abords immédiats.

Image

la hêtraie en 2012

La hêtraie claire qui borde le terrain a également été visitée, avec la recherche fructueuse de la loge d’un Pic noir.

Fête de la Nature à BONA

Publié le Mis à jour le

labélisé  Pour sa première « Fête de la nature », le Moulin de BONA ouvrira ses portes dimanche 25 mai pour une découverte de la flore et de la faune rencontrées dans la zone humide environnante. Les animateurs expérimentés de la LPO58 se feront un plaisir de partager leur passion. L’occasion également de visiter et de vous présenter notre unique roselière de pente !

AU PROGRAMME

  • – Sorties commentées en prairie humide, encadrées par les animateurs de la LPO Nièvre pour une initiation-découverte de la biodiversité de ce milieu si particulier. Départs pour la balade, à partir du moulin, à intervalles réguliers entre 10h et 16h (Prévoir des bottes)
  • Stand LPO58 tenu par des bénévoles présentant nos actions et les refuges LPO.
  • Technique de confection d’un herbier.
  • Inauguration du « Refuge LPO » créé au moulin.
  •  Et petites surprises à déguster, dans le thème « Herbes folles »…
  • Lieu : BONA
  • Coordonnées de l’animateur : Françoise DEMARCHE Le Moulin 58330 BONA 06 45 92 22 38 francoise.demarche@laposte.net
  • Type : Balade et randonnée | Visite guidée
  • Thème(s) : Campagne | Papillons | Oiseaux | Fleurs et arbres
  • Public(s) : Tous
  • En partenariat avec :
    • LPO
    • AMMN : « Association des Moulins du Morvan et de la Nièvre », affiliée à la FFAM (« Fédération Française des Associations de sauvegarde des Moulins ») et à la FDMF (« Fédération Des Moulins de France »)
  • Matériel à prévoir : Bottes / Jumelles / Appareil photo
  • Niveau physique requis : aucun