Mortier

Travaux effectués en 2017 – réserve de Mortier

Publié le Mis à jour le

Voici les travaux réalisés courageusement en 2017 par Jérôme, son collègue Mathias, Yann, Jean-Louis, Claude : 

– Mise en valeur du mur qui était entièrement caché sous la végétation, dans le but de favoriser l’installation des reptiles, éventuellement de la Huppe fasciée (pose de trois nichoirs encastrés dans le mur). Ce travail a permis de dégager le mur sur environ cinquante mètres et a demandé une dizaine de demi journées, avec l’aide de Claude, Yann et Mathias (un collègue de travail).

– Création d’un chemin au dessus du mur qui permet d’atteindre la limite de la propriété et de mettre en valeur les gros arbres.

– Pose de dix plaques en caoutchouc afin de faciliter l’inventaire de l’herpéto-faune.

A noter que les divers travaux de Mortier commencent à porter leurs fruits:

– Vipère aspic, Coronelle lisse, Orvets, Couleuvre à collier, Lézard vert et nombreux Lézards des murailles ont été observés près du mur (surtout sur la partie dégagée il y a deux ans).

– La mare réalisée il y a deux ans abrite depuis le début du printemps : deux couleuvres vipérine (espèce rare en Bourgogne d’après l’Atlas des reptiles), tritons palmés, crapaud commun, crapaud calamite, grenouille agile (avec pontes), grenouille verte, et surtout Pélodyte ponctué qui s’est reproduit pour la seconde année (sept individus observés et une ponte).

Pour le bonheur des amphibiens & des reptiles

Publié le Mis à jour le

Nous faisons annuellement pratiquer des travaux de fauchage par entreprise dans les pentes raides de notre terrain de Mortier afin de maintenir un espace de liberté suffisant pour les orchidées de ce merveilleux refuge de biodiversité.

Les 21 et 22 novembre 2015 , de courageux adhérents ont complété et agrandi ces travaux en vue de (re)donner une meilleure qualité de vie aux batraciens et reptiles fréquentant le site.

Ainsi, aidé par Éric, chauffeur biodiv’acteur bénévole d’un jour d’une mini-pelle louée pour l’occasion, nous avons entrepris de dégager et agrandir la seule mare du site, fréquentée par les amphibiens du secteur (comme le rare Pélodyte ponctué).

En complément, le magnifique mur du haut de parcelle a vu sa façade dégagée des branches et troncs qui lui faisait de l’ombre. Les gros bois ont servis à confectionner des caches pour la faune. Un HLM grand luxe pour les nombreuses espèces de reptiles qui fréquentent le site.

DSC_6129DSC_6115DSC_6134