4 REFUGES LPO

Inauguration d’un refuge LPO au Château de Meauce en la présence d’Allain BOUGRAIN-DUBOURG

Publié le Mis à jour le

Jeudi 1er juin 2017, après avoir inauguré deux refuges LPO à Nevers, Allain BOUGRAIN-BUBOURG s’est rendu avec la LPO58 au château de Meauce, propriété de Séverine et Cédric MIGNON dans ce même objectif. C’est ainsi qu’un nouveau refuge LPO a vu le jour, faisant suite à une réflexion et une étude menée avec les nouveaux propriétaires par la LPO Nièvre.

Moment fort pour la préservation de la gente ailée !

Souhaitons que ces exemples, s’inscrivant dans la continuité des refuges déjà installés en Nièvre, soient porteurs d’initiatives et d’espoir d’actions fortes en faveur de la biodiversité ! engagement de tous plus que nécessaire aujourd’hui !

 

 

 

 

Inauguration de deux refuges LPO en la présence d’Allain BOUGRAIN-DUBOURG

Publié le Mis à jour le

Ce jeudi 1er juin 2017, une convention de cinq années a été signée avec la Ligue Pour la Protection des Oiseaux inaugurant deux refuges LPO, un au parc Rosa Bonheur et un autre au parc du château des Loges .

Notre président Allain BOUGRAIN-DUBOURG nous a honoré de sa présence en ce moment phare pour le département de la Nièvre et pour la ville de Nevers.

Il a rappelé l’importance des services rendus par la nature, dans toute sa biodiversité, représentant 40 % de l’économie mondiale.

Lieux d’installation des nichoirs :
Au parc Rosa Bonheur, square Mendès-France, promenade Victor-Gueneau, parc Follereau, plaine des Senets, parc Roger-Salengro, promenade des Remparts, square Henri-Virlogeux, château des Loges, cimetière de l’Aiguillon, coulée verte grande Pâture, coulée verte hôpital.

 

Et si les moulins devenaient des refuges LPO ?

Publié le Mis à jour le

Hérons, Aigrettes, Cincles, Bergeronnettes, Martins-pêcheurs, batraciens, reptiles et plantes de milieux humides … les retenues, cascades, biefs et zones humides attenantes aux moulins sont des habitats propices à une importante biodiversité, comme souvent les bâtiments eux-mêmes !

Grâce à leurs milieux aquatiques et à la végétation riveraine, les moulins forment des habitats de choix pour héberger une faune et une flore d’intérêt : pourquoi alors ne pas les associer au réseau des refuges de la LPO ? C’est le constat que j’ai présenté, lors de l’assemblée générale des moulins de la Nièvre et du Morvan, qui s’est tenue le 18 mars dernier à Saint-Saulge.

Empêtrés dans les récents « embâcles » de la loi biodiversité qui obligerait certains d’entre eux à rétablir une continuité écologique en milieu humide à grand renfort de destruction d’un patrimoine souvent séculaire, j’ai été invité à présenter notre point de vue sur la question à l’invitation de Françoise Demarche, propriétaire du moulin de Bona (très proche de notre roselière) et également refuge LPO.

Avec presque 22’000 terrains et 38’000 ha,  les refuges LPO constituent le 1er réseau de jardins et terrains écologiques . Ils  développent, partout en France, l’intérêt pour une meilleure protection et une amélioration de la connaissance de la nature « ordinaire » au travers des sciences participative via l’Observatoire oiseaux des jardins (par ex.) et surtout grâce à des outils de collecte d’observations comme faune-nievre.org.

La charte des refuges LPO comporte quatre principes simples qui ont éveillé l’intérêt du président de l’association des moulins de la Nièvre et du Morvan, Francis Lefebvre-Vary, proposant d’inciter chaque propriétaire d’étang à les suivre.
Il s’en est suivi un intéressant échange avec la salle, en séance et en fin d’AG autour du traditionnel pot de clôture.
Les bonnes pratiques en faveur de notre environnement sont facilement appliquées par les propriétaires de moulins. Beaucoup participe déjà aux  « Journées européennes du patrimoine » (naturel et bâti) et aux « Journées du Patrimoine de pays et des moulins ».
A l’instar de Charles-François Champetier (association Hydrauxois), autre conférencier lors de cette AG, nous espérons que les fédérations de moulins relaieront cette information auprès de leurs associations adhérentes partout en France, car avec au moins 50.000 sites encore présents au bord des rivières, il existe un vrai potentiel d’actions communes au service de la biodiversité.
Pour notre part, nous restons en contact avec l’association des moulins de la Nièvre et du Morvan afin de pouvoir renseigner les adhérents désireux de faire un geste fort au profit de la Nature en rejoignant le réseau des refuges et d’en devenir des animateurs efficaces.
Christophe Barge

Un refuge remarquable !

Publié le Mis à jour le

Nous avons été flattés et heureux d’être les hôtes des sympathiques et motivés « biodiv’acteurs » du foyer APIAS pour l’inauguration officielle du premier* refuge « personne morale » de notre association, et, souhaitons le, pionnier d’une longue série !

Un grand merci également pour l’enthousiasme des deux animateurs du réseau de la LPO France, Kévin et Roxane, venus spécialement pour cette grande occasion.

Chacun peut être un exemple en matière de protection de l’environnement, et les jeunes de Marigny aidés par Mireille Dessolin et les animateurs du foyer, nous ont donnés une leçon d’engagement et de motivation !

Avis aux amateurs, vous pouvez visiter la ferme et le magnifique potager et en profiter pour vous renseigner sur les magnifiques nichoirs et mangeoires confectionnés par cette talentueuse équipe. Renseignez vous ici

Nous reviendrons prochainement au foyer et sur la commune avec le plus grand plaisir pour d’autres activités. Encore Bravo à tous et affaire à suivre !

refugemarignyCliquez sur l’article pour l’agrandir

Renseignez vous sur les refuges « personne morale » ici.

* le premier refuge « personne morale » de la Nièvre est celui de la cité scolaire du Banlay à Nevers dans une démarche antérieure à notre passage SOBA > LPO.

Première rencontre du réseau « Refuge » à Champlemy

Publié le

Samedi 5 Septembre, les Refuges LPO se réfugiaient à Thouez.

En effet, sous l’égide de la LPO Nièvre, les représentants des Refuges se sont réunis au lieu-dit Thouez commune de CHAMPLEMY chez notre adhérent Patrick Gierts, pour inaugurer une série de rencontres qui devraient faire souche dans l’avenir.

Plusieurs membres du réseau de Refuges LPO du Nord-Ouest de la Nièvre étaient conviés, afin d’échanger avec Patrick sur son oasis de biodiversité, avec l’éclairage technique de Christophe, Annie et Claude, membres du CA de la LPO Nièvre et animateurs du réseau « refuge ».

Après la présentation du Refuge, de la grange et ses nids d’hirondelles rustiques, du jardin et ses plantes pour nourrir les oiseaux et les insectes, des différents nichoirs, les questions fusent et des échanges sympathiques permettent à chacun d’affiner ses connaissances sur les oiseaux et la faune en général et surtout de prendre des contacts qui seront utiles à chacun lors du retour dans son propre refuge.

De plus, cette réunion a montré qu’une dynamique dans la prise de conscience de la diversité existait et que chaque Refuge était important, qu’importe sa dimension.

Nous souhaitons fortement que le réseau vive et soit porteur d’actions constructives et de lien social partout en Nièvre. Propriétaires de refuge, contactez-nous si vous souhaitez suivre l’exemple de Patrick !

Pour créer votre refuge, c’est ici !

refugechamplemyCliquez sur la photographie pour l’agrandir

4 ha de REFUGE LPO à Nevers

Publié le Mis à jour le

Les 4 ha des lycées Jules Renard et Raoul Follereau de Nevers deviennent Refuge  LPO.

 

Image

Cliché Brigitte Guégan

L’inauguration officielle a eu lieu le vendredi 6 décembre 2013 en présence de Monsieur Alban Georges Proviseur, d’enseignants et autres personnels dont les jardiniers, de lycéens éco-délégués, d’institutionnels, de représentants de la LPO Auvergne (groupe de Moulins et de Montluçon) et de la SOBA de Marzy (Station Ornithologique du Bec d’Allier) qui deviendra prochainement LPO Nièvre.  Elle a eu  lieu tout d’abord  à l’entrée du lycée devant le tout nouveau panneau explicatif. Ensuite nous nous sommes dirigés vers la salle culturelle où se tenaient diverses expositions et pour quelques-uns , à la Radio Bac FM du lycée où 3 éco délégués ont interviewé les représentants LPO (S. Lovaty et A. Faurie) et SOBA (C.Barge).

Une exposition de la LPO sur la migration des oiseaux (nous sommes un département privilégié pour les migrations), une autre sur la Réserve Naturelle du Val de Loire à Pouilly-sur-Loire (milieu remarquable du « dernier fleuve sauvage d’Europe) avec une douzaine d’aquarelles de Benoit Perrotin  et  une trentaine de photos d’oiseaux  prises localement par  Monsieur Jeannin du Club photo de Nevers, ainsi que des travaux d’élèves et des vitrines présentant quelques spécimens sortis des réserves des laboratoires de SVT des 2 lycées,  animaient  bien la salle culturelle.

Une volonté  qui s’inscrit dans un projet global.

Depuis 2011-12, nos lycées sont dans une démarche volontaire de lycée éco-responsable, éco-citoyen, initiée et soutenue  par le Conseil Régional et voulue par le Proviseur. Dans ce cadre toute une réflexion et des actions pour nos espaces verts ont été menées  telles que :

  • la gestion différenciée des espaces verts, l’absence de produits phyto sanitaires, le retournement de pelouses transformées en prairies fleuries, des plantations de haies variées et autres plantes, arbres et arbustes,

  • la pose d’une douzaine de différents nichoirs et  abris à insectes ou encore à hérisson,

  • l’installation d’un rucher : actuellement 2 ruches, en partenariat avec le Rucher école de Varennes-Vauzelles

  • un potager pédagogique : atelier SVT du lycée Raoul Follereau

  • un grand parterre de plantes peu gourmandes en eau : même atelier

Toutes les conditions étaient réunies pour pouvoir s’inscrire dans la logique des Refuges LPO, de protection des espaces et des espèces, de  la biodiversité dans son ensemble.  Nous avons donc monté le dossier : « Mon établissement est un Refuge LPO pour la Biodiversité »  et ce fut effectif dès juin 2013.

En outre,  un travail de «Trame verte»  s’opère sur Nevers et à notre manière nous pouvons y contribuer.

Ce sont des projets pédagogiques transdisciplinaires qui gravitent autour de ces actions : SVT, SES, ECJS, AP, Histoire/géographie et  notamment  aussi avec les séries STI2D , les Sciences de l’ingénieur qui travaillent sur une micro caméra pour la prise de vue à l’intérieur du nichoir mais aussi un dispositif  de comptage des aller-retour des oiseaux lors du nourrissage des oisillons.

De même, un groupe  travaille sur les ruches  pour surveiller automatiquement la température interne des ruches et donner un signal dès qu’il sera nécessaire d’agir.

Plusieurs enseignants et personnels sont membres de la LPO  et  Jean-Michel  Coquillat, professeur de SVT est aussi bagueur  pour les oiseaux. Le travail de recueil et d’analyses de données se fera en lien avec le Muséum d’Histoire Naturelle .

Depuis 13 ans nos lycées sont  sensibilisés à l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable avec des actions régulières et une Quinzaine Environnement  annuelle sur 13 thématiques différentes donc,  initiées au niveau régional  par le SFFERE d’ Alterre Bourgogne(formations, guide), organisées  aux lycées  avec expositions, activités, parrainages entre collégiens et lycéens , films, conférences, émission de radio sur Bac FM, sorties pédagogiques.

Nos lycées s’étaient déjà engagés auparavant dans  le dispositif d’Agenda 21 d’établissement.

D’autres projets  sont à l’étude  et viendront  peut-être s’ajouter : une serre, des composts, une mare…

Le Refuge LPO, une suite logique, une action concrète, pédagogique  en faveur de la Biodiversité, une affaire à suivre.

Brigitte Guégan – Enseignante SES ( Sciences Economiques et Sociales ) et chargée de mission EEDD.

Du coté des agriculteurs…

Publié le

Un dossier très bien fait sur les bienfaits des prédateurs naturels en zones de grandes cultures.

Des exemples à suivre et une lecture intéressante ICI (488 KB)

Il va de soit que la LPO NIèvre est prête à renseigner et conseiller toutes les personnes envisageant d’aider les oiseaux à faire le boulot !

Tous Biodiv’acteurs !

Publié le Mis à jour le

Tous Biodiv’acteurs !

En faisant le bilan lors du centenaire, ( en 2012, la LPO a célébré ses 100 ans en organisant de nombreux événements locaux et nationaux ) nous avons fait le constat qu’une vaste majorité de la population est désireuse de contribuer à préserver la biodiversité sans trop savoir comment s’y prendre. La LPO a dès lors retenu de traduire sa particularité d’être un acteur de terrain en offrant à chacun, partout en France, les clefs pour agir.

Chacun à son niveau peut s’engager !  Nul besoin d’être un spécialiste, nous pouvons tous défendre notre vision d’une société d’avenir, respectueuse de la vie sous toutes ses formes. Il suffit de s’inscrire dans un programme ou une action qui nous convienne. Choisissez selon vos envies et possibilités et devenez Biodiv’acteur !