– Les refuges pour les particuliers

Inauguration d’un refuge LPO au Château de Meauce en la présence d’Allain BOUGRAIN-DUBOURG

Publié le Mis à jour le

Jeudi 1er juin 2017, après avoir inauguré deux refuges LPO à Nevers, Allain BOUGRAIN-BUBOURG s’est rendu avec la LPO58 au château de Meauce, propriété de Séverine et Cédric MIGNON dans ce même objectif. C’est ainsi qu’un nouveau refuge LPO a vu le jour, faisant suite à une réflexion et une étude menée avec les nouveaux propriétaires par la LPO Nièvre.

Moment fort pour la préservation de la gente ailée !

Souhaitons que ces exemples, s’inscrivant dans la continuité des refuges déjà installés en Nièvre, soient porteurs d’initiatives et d’espoir d’actions fortes en faveur de la biodiversité ! engagement de tous plus que nécessaire aujourd’hui !

 

 

 

 

Et si les moulins devenaient des refuges LPO ?

Publié le Mis à jour le

Hérons, Aigrettes, Cincles, Bergeronnettes, Martins-pêcheurs, batraciens, reptiles et plantes de milieux humides … les retenues, cascades, biefs et zones humides attenantes aux moulins sont des habitats propices à une importante biodiversité, comme souvent les bâtiments eux-mêmes !

Grâce à leurs milieux aquatiques et à la végétation riveraine, les moulins forment des habitats de choix pour héberger une faune et une flore d’intérêt : pourquoi alors ne pas les associer au réseau des refuges de la LPO ? C’est le constat que j’ai présenté, lors de l’assemblée générale des moulins de la Nièvre et du Morvan, qui s’est tenue le 18 mars dernier à Saint-Saulge.

Empêtrés dans les récents « embâcles » de la loi biodiversité qui obligerait certains d’entre eux à rétablir une continuité écologique en milieu humide à grand renfort de destruction d’un patrimoine souvent séculaire, j’ai été invité à présenter notre point de vue sur la question à l’invitation de Françoise Demarche, propriétaire du moulin de Bona (très proche de notre roselière) et également refuge LPO.

Avec presque 22’000 terrains et 38’000 ha,  les refuges LPO constituent le 1er réseau de jardins et terrains écologiques . Ils  développent, partout en France, l’intérêt pour une meilleure protection et une amélioration de la connaissance de la nature « ordinaire » au travers des sciences participative via l’Observatoire oiseaux des jardins (par ex.) et surtout grâce à des outils de collecte d’observations comme faune-nievre.org.

La charte des refuges LPO comporte quatre principes simples qui ont éveillé l’intérêt du président de l’association des moulins de la Nièvre et du Morvan, Francis Lefebvre-Vary, proposant d’inciter chaque propriétaire d’étang à les suivre.
Il s’en est suivi un intéressant échange avec la salle, en séance et en fin d’AG autour du traditionnel pot de clôture.
Les bonnes pratiques en faveur de notre environnement sont facilement appliquées par les propriétaires de moulins. Beaucoup participe déjà aux  « Journées européennes du patrimoine » (naturel et bâti) et aux « Journées du Patrimoine de pays et des moulins ».
A l’instar de Charles-François Champetier (association Hydrauxois), autre conférencier lors de cette AG, nous espérons que les fédérations de moulins relaieront cette information auprès de leurs associations adhérentes partout en France, car avec au moins 50.000 sites encore présents au bord des rivières, il existe un vrai potentiel d’actions communes au service de la biodiversité.
Pour notre part, nous restons en contact avec l’association des moulins de la Nièvre et du Morvan afin de pouvoir renseigner les adhérents désireux de faire un geste fort au profit de la Nature en rejoignant le réseau des refuges et d’en devenir des animateurs efficaces.
Christophe Barge

Première rencontre du réseau « Refuge » à Champlemy

Publié le

Samedi 5 Septembre, les Refuges LPO se réfugiaient à Thouez.

En effet, sous l’égide de la LPO Nièvre, les représentants des Refuges se sont réunis au lieu-dit Thouez commune de CHAMPLEMY chez notre adhérent Patrick Gierts, pour inaugurer une série de rencontres qui devraient faire souche dans l’avenir.

Plusieurs membres du réseau de Refuges LPO du Nord-Ouest de la Nièvre étaient conviés, afin d’échanger avec Patrick sur son oasis de biodiversité, avec l’éclairage technique de Christophe, Annie et Claude, membres du CA de la LPO Nièvre et animateurs du réseau « refuge ».

Après la présentation du Refuge, de la grange et ses nids d’hirondelles rustiques, du jardin et ses plantes pour nourrir les oiseaux et les insectes, des différents nichoirs, les questions fusent et des échanges sympathiques permettent à chacun d’affiner ses connaissances sur les oiseaux et la faune en général et surtout de prendre des contacts qui seront utiles à chacun lors du retour dans son propre refuge.

De plus, cette réunion a montré qu’une dynamique dans la prise de conscience de la diversité existait et que chaque Refuge était important, qu’importe sa dimension.

Nous souhaitons fortement que le réseau vive et soit porteur d’actions constructives et de lien social partout en Nièvre. Propriétaires de refuge, contactez-nous si vous souhaitez suivre l’exemple de Patrick !

Pour créer votre refuge, c’est ici !

refugechamplemyCliquez sur la photographie pour l’agrandir

Du coté des agriculteurs…

Publié le

Un dossier très bien fait sur les bienfaits des prédateurs naturels en zones de grandes cultures.

Des exemples à suivre et une lecture intéressante ICI (488 KB)

Il va de soit que la LPO NIèvre est prête à renseigner et conseiller toutes les personnes envisageant d’aider les oiseaux à faire le boulot !