Presse et Environnement

Coup de Tonnerre sur la forêt !

Publié le Mis à jour le

Coup de Tonnerre sur la forêt !

« La Feuille », le petit journal des forêts que le Collectif « SOS Forêt Bourgogne » a adopté lors de sa fondation le 22 septembre dernier.
Au format pdf : lafeuille-N°1

 

 

Publicités

Annulation de l’arrêté du 10 septembre 2015 autorisant le tir de 6 loups

Publié le Mis à jour le

Cette victoire après coup n’a malheureusement pas empêché la mort injustifiée de 3 loups mais rappelle à l’État les conditions très strictes dans lesquelles sont autorisé les tirs.

loup denis simonin lpo isere 650Loup – Crédit photo : Denis Simonin / LPO Isère

Le tir ne peut être que le dernier recours utilisable

Ce jugement rappelle utilement la nécessaire progressivité dans les moyens mis en œuvre avant d’autoriser le tir d’un loup. Le tribunal a conclu que les différentes étapes préalables à une autorisation d’abattage, de la protection des troupeaux jusqu’au aux tirs de défense, n’ont ici, comme trop souvent, pas été respectées. La préfecture de Savoie n’a pas été en mesure de produire les registres prouvant que ces tirs de défense ont été effectivement mis en œuvre. La tenue de ces registres est pourtant obligatoire et importante car le loup est une espèce protégée : l’Etat ne doit plus autoriser la destruction de loups sans aucun rapport avec la prédation sur les élevages et sans que les mesures de dissuasion puis de défense n’aient été déployées.

Maître Mathieu Victoria, en charge du dossier pour les associations, confirme que : « Le tribunal a rappelé que les tirs de destruction, notamment ceux réalisés à l’occasion d’actions de chasse, sont à considérer comme une action de dernier recours, lorsque toutes les autres mesures progressives ont échoué (moyens de protection, effarouchement, tir de défense…) ».

Le constat d’une dérive progressive

Malheureusement, il ne s’agit pas d’une situation isolée. En plusieurs années, l’Etat a multiplié par cinq le plafond d’autorisation de destruction de loups, régulièrement ré-augmenté en plus en cours d’année, ce qui a généré ce type de décision de la part des préfets. Allain Bougrain Dubourg, Président de la LPO, rappelle qu’ « un trop grand nombre de préfets autorise des tirs du loup sous la pression locale, sans s’assurer que les mesures de protection sont correctement mises en place et que les tirs de défense ont été effectivement réalisés ».

« Dans le cas particulier, rappelons-nous que l’autorisation contestée avait été délivrée après que le directeur et un chef de secteur du parc national de la Vanoise aient été séquestrés pendant une quinzaine d’heures par des éleveurs ovins qui voulaient obtenir le tir de 5 loups en échange de leur libération. L’Etat a cédé à la pression au détriment du respect du droit », souligne Jean-David Abel, vice-président de France Nature Environnement.

Un rappel à l’ordre qui doit être entendu par l’État pour ne pas risquer la récidive.

Les associations attirent l’attention de l’État sur la portée de cette annulation. Dans la perspective du prochain « Plan Loup », l’État doit s’assurer d’une part qu’à l’avenir les préfets vérifient sérieusement l’état de protection des troupeaux concernés par des dommages avant toute autorisation de tir, et d’autre part qu’ils respectent la progressivité dans leurs décisions concernant la gestion de cette espèce protégée.

Article LPO France

Insectes : l’hécatombe invisible

Publié le Mis à jour le

Insectes : l’hécatombe invisible

Dans sa chronique, Audrey Garric, journaliste au service Planète, rappelle que la préservation de ces êtres à six pattes devrait être une priorité absolue. Il n’en est rien.

Lire la suite:

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/28/insectes-l-hecatombe-invisible_5207102_3244.html?xtmc=insectes&xtcr=3

Près de 80 % des insectes auraient disparu en Europe en seulement 30 ans

Publié le

En trente ans, près de 80 % des insectes auraient disparu en Europe

Ce déclin catastrophique est dû à l’intensification des pratiques agricoles et au recours aux pesticides. Il menace la chaîne alimentaire.

En savoir plus sur

http://www.lci.fr/sciences/l-usage-des-pesticides-contre-les-insectes-volants-fait-craindre-une-catastrophe-ecologique-imminente-2067785.html

« Nous voulons que les arbres remarquables soient reconnus comme un patrimoine »

Publié le Mis à jour le

« Nous voulons que les arbres remarquables soient reconnus comme un patrimoine »

Le naturaliste Georges Feterman déplore le fait que la loi française « ne considère pas l’arbre comme un être vivant, mais comme un objet de propriété ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/06/nous-voulons-que-les-arbres-remarquables-soient-reconnus-comme-un-patrimoine_5197180_3244.html

La forêt française à l’épreuve de la pyrale du buis

Publié le Mis à jour le

La forêt française à l’épreuve de la pyrale du buis

La progression de l’insatiable chenille venue d’Asie inquiète les gestionnaires du patrimoine sylvestre, impuissants face au ravageur.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/07/la-foret-francaise-a-l-epreuve-de-la-pyrale-du-buis_5197581_3244.html#IQjzOfq0B7T65zat.99

Plus de la moitié des vertébrés ont disparu en quarante ans

Publié le Mis à jour le

Plus de la moitié des vertébrés ont disparu en quarante ans

La pression exercée par l’humanité sur les écosystèmes est telle qu’il nous faut chaque année l’équivalent de 1,6 planète Terre pour satisfaire nos besoins, selon le WWF.

Lire l’article:

http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2016/10/27/la-moitie-des-vertebres-a-disparu-en-quarante-ans_5020936_1652692.html

Le braconnage et le trafic d’espèces sauvages s’accélèrent « à une cadence alarmante »

Publié le Mis à jour le

Le braconnage et le trafic d’espèces sauvages s’accélèrent « à une cadence alarmante »

A l’occasion de la Journée mondiale des animaux, le Fonds international pour la protection des animaux appelle à endiguer un fléau « pour lequel aucun signe de ralentissement significatif n’est observé ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/04/le-braconnage-et-le-trafic-d-especes-sauvages-s-accelerent-a-une-cadence-alarmante_5195895_3244.html

La France va-t-elle mettre fin au braconnage des ortolans ?

Publié le Mis à jour le

La France va-t-elle mettre fin au braconnage des ortolans ?

Bien que protégés depuis 1999, environ 30 000 bruants ortolans sont encore illégalement capturés dans le Sud-Ouest chaque année.

En savoir plus sur

En France, une biodiversité sous haute pression

Publié le Mis à jour le

En France, une biodiversité sous haute pression

Le pays, notamment grâce à ses territoires ultramarins, figure parmi les dix qui hébergent le plus grand nombre d’espèces animales et végétales en danger au niveau mondial.

Lire l’article:

En vingt ans, la Terre a perdu un dixième de ses espaces sauvages

Publié le Mis à jour le

En vingt ans, la Terre a perdu un dixième de ses espaces sauvages

Cette perte de 10 % depuis le début des années 1990 risque de se répercuter sur la biodiversité et la régulation du climat.

En savoir plus sur

La pression des activités humaines sur la planète s’accentue dangereusement

Publié le Mis à jour le

La pression des activités humaines sur la planète s’accentue dangereusement

L’impact humain sur l’environnement s’est accru de 9 % en seize ans, selon une étude internationale.

En savoir plus sur

Sols, forêts, poissons… Depuis le 8 août, l’humanité vit à crédit

Publié le Mis à jour le

Sols, forêts, poissons… Depuis le 8 août, l’humanité vit à crédit

Des défenseurs de l’environnement estiment qu’à partir du lundi 8 août, les ressources naturelles et renouvelables que procure la Terre en une année seront épuisées.

En savoir plus sur

La nature subviendra de plus en plus difficilement aux besoins humains

Publié le Mis à jour le

La nature subviendra de plus en plus difficilement aux besoins humains

Sur 58 % de la surface terrestre, habitée par 71 % de la population mondiale, les services rendus par la nature sont compromis par la disparition accélérée des espèces.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2016/07/20/la-nature-subviendra-de-plus-en-plus-difficilement-aux-besoins-humains_4972434_1652692.html

« Dernière chance pour la biodiversité » : réparer la nature, pour quoi faire ?

Publié le Mis à jour le

« Dernière chance pour la biodiversité » : réparer la nature, pour quoi faire ?

Alors que la future loi-cadre pour la « reconquête de la biodiversité » est âprement débattue en vue de son adoption d’ici à la fin de l’année, un constat fait aujourd’hui consensus chez les spécialistes : la planète Terre et ses habitants sont en train de vivre une extinction massive de biodiversité, causée en grande partie par les activités humaines. Tellement massive qu’elle serait de l’ordre des cinq grandes extinctions qui ont remodelé la vie depuis sa naissance sur Terre, il y a plus de 4 milliards d’années.